e-Commerce : Pixmania joue sa dernière carte

ManagementRessources humaines
pixmania
2 30

Le site de vente en ligne français Pixmania devrait être placé en procédure de sauvegarde. Toujours déficitaire, l’e-commerçant souhaite se reconcentrer autour de sa place de marché.

Ca va mal pour Pixmania : le groupe français d’e-commerce, spécialisé dans les produits électroniques, actuellement en déficit, devait demander à être placé en procédure de sauvegarde.

Revendu par le britannique Dixons à début 2014 au groupe allemand Mutares, Pixmania, fondé en 2000 par les frères Rosenblum,  a bien du mal à faire face à la féroce concurrence d’autres acteurs du secteur, comme Amazon, Darty ou encore Cdiscount.

Depuis plusieurs années, le site de vente a ligne n’a eu de cesse de voir son chiffre d’affaires fondre, passant de 806 millions d’euros en 2010 à 295 millions d’euros en 2014.

Fin 2012, Pixmania avait déjà annoncé la fermeture la dizaine de ses boutiques physiques, préférant se reconcentrer sur la vente sur le Web.

Employant plus de 400 personnes, dont 320 en France, l’e-commerçant est toujours « déficitaire », selon une source proche du dossier citée par l’AFP. Pour tenter de garder encore un peu la tête hors de l’eau, il souhaite concentrer ses efforts autour de sa marketplace, allégeant ainsi les coûts en matière de livraison et de stockage des produits.

Ce 19 octobre devaient se réunir plusieurs comités d’entreprise, visant à acter le lancement de la procédure de sauvegarde auprès du Tribunal de commerce de Nanterre (Hauts-de-Seine), qui intervient avant une possible cessation de paiements.

Un administrateur judiciaire devrait être désigné d’ici la fin de la semaine pour une période de six mois.

Pixmania, qui affichait un effectif de 1 000 salariés à la fin des années 2000, a déjà connu plusieurs plans sociaux, menant à la suppression de plus de la moitié de ses emplois. Le dernier date de juin 2014 et concernait la suppression de 187 postes au siège du groupe, à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine), ainsi que sur son entrepôt logistique de Brétigny-sur-Orge (Essonne).

 

Crédit image : BillionPhotos.com – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur