e-Commerce : Pixmania ne voit que du positif avec Carrefour

Cloud

La filiale E-Merchant.com de Pixmania.com va prendre en main le site marchand non alimentaire de Carrefour. Forcément un beau (et gros ?) contrat.

(MàJ du 01/07/2011 : e-Merchant possède Universal Mobile parmi ses clients, et non Virgin Mobile comme précédemment indiqué dans l’article. Toutes nos excuses pour cette erreur.)

Pixmania et Carrefour ont annoncé aujourd’hui un accord stratégique pan-européen.

Le groupe Internet marchand se voit confier la création, l’hébergement et la gestion du site de commerce électronique non-alimentaire du groupe de la grande distribution.

Les consommateurs ne verront pas de différence, à part un tout nouveau site disposant dès son lancement toutes les gammes produits de Pixmania.

Carrefour se verra livrer un magasin électronique clé-en-main par la filiale E-Merchant.com de Pixmania (services BtoB commercialisés en marque blanche).

Le puissant groupe pourra gérer les prix des produits et y ajouter des références “maison“.

La logistique sera partagée entre les deux entreprises, en fonction du catalogue d’où les produits commandés sont issus.

Avec ce nouveau site, “Carrefour a l’ambition de devenir le plus gros site de e-commerce européen tous secteurs confondus” confie Ulric Jerome, directeur exécutif de Pixmania, contacté par ITespresso.fr jeudi après-midi.

Mais pourquoi un groupe international “brick and mortar” comme Carrefour s’est tourné vers un “pure player” européen comme Pixmania ?

Selon l’analyse d’Ulric Jerome, Carrefour manquait d’expertise dans le Web et son site Internet historique affiche des résultats décevants en termes de commerce électronique.

Grâce à cet accord, “Carrefour sera en mesure de répondre aux attentes des 54 millions de consommateurs européens qui font leurs achats de produits non alimentaires en ligne“, peut-on lire dans le communiqué.

Pixmania, qui appartient au groupe britannique Dixons Retail, réalise déjà une grosse partie de son chiffre d’affaires par des partenariats.

Sa filiale E-Merchant.com s’occupe par exemple de toutes les ventes en ligne de Bouygues Telecom, Universal Mobile, S.T.Dupont ou Sud Express.

Selon Ulric Jerome, les 70 sites gérés par E-Merchant ont généré 2,3 milliards d’euros de transactions en 2010.

Mais les détails financiers de tous ces accords sont confidentiels. Surtout celui signé avec le gros poisson Carrefour.

Et pour les entreprises de moindre taille, Pixmania Pro, qui représente 20% des transactions du site, permet par exemple de lister facilement la gamme de produits de Pixmania sur son site, à prix fixé par l’entrepreneur (mais à niveau égal ou supérieur par rapport à la grille de Pixmania).

Le groupe Internet marchand s’occupe de livrer les achats des internautes, toujours sous marque blanche.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur