e-Commerce : la plate-forme du “bien manger local” La Ruche qui dit oui ! a levé 1,5 million d’euros

Entreprise
la ruche qui dit oui

La Ruche qui dit oui !, qui vient de lever 1,5 million d’euros, a développé une plate-forme Web permettant à des consommateurs de se réunir pour commander à des producteurs locaux de bons produits d’alimentation à des prix justes.

La petite entreprise française La Ruche qui dit oui !, qui propose depuis son site Internet aux consommateurs de se réunir pour acheter directement à des producteurs locaux, a finalisé une levée de fonds de 1,5 million d’euros, apporté par la société de gestion XAnge Private Equity, filiale de la Banque Postale, à hauteur de 1 million d’euros, et par la société de capital-risque Solid (groupe Siparex).

Fondé en 2011 par Guilhem Chéron et Marc-David Choukroun, La Ruche qui dit oui ! s’est donné pour mission de tisser de nouveaux liens entre producteurs (fruits, légumes, viandes, fromages, etc.) et les consommateurs en mettant sur pied, dans toute la France, un système de ruches, basée sur la consommation collaborative de produits locaux au prix le plus juste.

Via sa plate –forme technologique, les ventes se font donc en ligne et la distribution physiquement dans des Ruches, des sortes de petits marchés éphémères où sont livrés les produits commandés.

Ainsi, pour débuter l’aventure, un particulier, une association ou une entreprise décide d’ouvrir une Ruche, dans un lieu public (café, salle de spectacle, école, centre culturel…), il contacte ensuite  autour de chez lui, dans un rayon de 250 kilomètres, les producteurs fermiers de légumes, viande, fromage, laitage, pain, vin, miel, fleurs… prêts à tenter l’aventure.

Dans un  troisième temps, il recrute des membres, des voisins, des amis, des amis de voisins, etc.  La Ruche est ensuite ouverte si elle a réussi à recruter au moins 50 membres et quelques producteurs prêts à livrer tout ce petit monde.

Toutes les semaines, le responsable de Ruche propose sur Inter¬net une sélection fermière à toute sa communauté à partir des produits proposés par les producteurs. Au préalable, chaque producteur a fixé un minimum de commande à partir duquel il veut bien fournir la Ruche. C’est lui aussi qui détermine le seuil de commandes acceptable et qui fixe le prix de vente de ses produits en fonction de ses coûts de production et de la dis¬tance qui le sépare de chaque Ruche.

Les consommateurs ont 6 jours pour passer commande sur le site, en cliquant sur les produits convoités. Chaque membre de la Ruche est libre de commander ou non.

La veille de la distribution, chaque membre reçoit la liste complète de ses courses  et  du montant débité. Le jour J, les consommateurs se retrouvent sur le lieu de la distribution pour récupérer leurs courses…

Titulaire de l’agrément officiel de l’Etat « entreprise sociale et solidaire », La Ruche qui dit oui ! se rémunère via une commission sur les ventes.

Cette levée de fonds de 1,5 million d’euros lui permettra de davantage développer son site Web de mise en relation, de parfaire le maillage territorial de ses Ruches, de développer ses prestations d’animation et d’accompagnement des responsables de Ruches, tout en perfectionnant sa logistique.

 

Quizz : Connaissez-vous les secrets et astuces de Google ?

 

Crédit image : Copyright Goodluz-Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur