e-Commerce : Snapdeal attire les capitaux asiatiques

E-commerceEntrepriseLevées de fondsMarketing
snapdeal-capitaux-asiatiques
4 1

Trois groupes asiatiques (Foxconn, SoftBank et Alibaba) auraient investi 500 millions de dollars dans Snapdeal, concurrent d’Amazon sur le marché indien.

Ce pourrait être une question de jours comme de semaines : l’incertitude règne encore autour du prochain tour de table de Jasper Infotech.

Des doutes à la hauteur des exigences d’Alibaba, Foxconn et SoftBank : les trois groupes asiatiques pourraient bientôt annoncer un investissement significatif de 500 millions de dollars dans la société Internet indienne, qui exploite, depuis 2010, la marque Snapdeal.

Cette place de marché en ligne fut un temps positionnée sur le créneau de Groupon. Elle est aujourd’hui concurrente de plates-formes plus généralistes comme Amazon, grâce à un écosystème de sites issus de diverses acquisitions.

Jasper Infotech a effectivement ratissé large pour toucher un maximum de compartiments du secteur e-commerce. L’entreprise basée à New Delhi a notamment mis la main sur FreeCharge (service de rechargement de cartes SIM et d’abonnements TV prépayés) et RupeePower (comparateur de prix pour les prêts bancaires et les cartes de crédit).

Inscrit dans une approche globale du marché à l’image d’un Alibaba, Snapdeal a déjà reçu le soutien financier de groupes e-commerces tels qu’eBay, de pointures du capital-investissement comme BlackRock et Bessemer Ventures, mais aussi de firmes « locales » à l’image de Kalaari Partners.

SoftBank est son actionnaire principal, à la faveur d’une enveloppe de 627 millions de dollars injectée l’année dernière.

Pour Alibaba et Foxconn, il s’agit surtout de prendre pied sur le marché indien du commerce électronique, dont le développement s’accélère : 100 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2020, contre 3 milliards en 2014, selon les analystes de Morgan Stanley.

Et les indicateurs démographiques sont, dans l’absolu, au vert : 1,25 milliard d’habitants, pour une moyenne d’âge de 27 ans. Une population qui se connecte de plus en plus à Internet, souvent en passant directement au smartphone.

Selon l’India Economic Times, les discussions avec Alibaba ont commencé au moins depuis février 2015. La prise de contact avec Foxconn remonterait au mois de mai.

L’opération valoriserait Snapdeal à 5 milliards de dollars, si on s’en tient aux données du Wall Street Journal. Elle confirmerait surtout le dynamisme des investissements dans le secteur e-commerce en Inde.

Une situation difficile à gérer pour Amazon, qui a dû réinjecter, sur 12 mois glissants, près de 2 milliards de dollars pour développer ses activités dans le pays, comme le note Re/code. Le groupe américain voit aussi bien monter en force les start-up (illustration avec Paytm, qui a levé 575 millions de dollars cette année) que des conglomérats à l’image de Reliance et Aditya Birla.

Crédit photo : Chokniti Khongchum – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur