e-Commerce : un site marchand “pure player” sur deux serait rentable

Mobilité

Dans une enquête de l’Insee sur les sites marchands en France, les jeunes entreprises déclarent dédier la moitié de leurs coûts d’activité à la publicité, au marketing et à la logistique.

Parmi les sociétés qui développent à 100 % des activités de commerce électronique (“pure players”), une sur deux déclare avoir atteint le seuil de la rentabilité en 2003. C’est l’un des principaux enseignements qui ressort de l’enquête 2004 sur le commerce électronique réalisée par l’Insee*. Dans cette catégorie d’entreprises au profil 100 % Internet, c’est le volet “publicité et marketing” qui constitue le principal poste de dépense (41 %), contre 18 % pour la partie logistique et 15 % pour la partie hébergement du site. En général, leur activité est concentrée sur la vente de matériel informatique ou téléphonique (28 %), la vente de matériel de télévision, hi-fi et vidéo et électroménager (22 %), la vente de produits de beauté et de santé (20 %) et les produits culturels (CD, DVD, livres). En revanche, les entreprises qui développent des activités commerciales sur Internet en complément de leur réseau de points de vente physique, comme Fnac ou Darty, ne rencontrent pas les mêmes problématiques. Le poste de dépense le plus important concerne la logistique (45 % des coûts d’activités), puis vient la partie “publicité/marketing” (20 %).47 % des sociétés ou groupe ayant choisi ce type d’approche commerciale “mixte” déclarent avoir atteint le seuil de rentabilité de leur activité Internet. Le cycle de retour sur investissement semble plus long.Rentabilité assurée par les voyagistes en ligneIndéniablement, le secteur du voyage en ligne est une grande star du commerce électronique. Selon l’enquête de l’Insee, 80 % des entreprises du secteur déclarent avoir une activité de vente sur Internet déjà rentable en 2003. Sur les sites de ces entreprises, 11 % des visiteurs effectuent une transaction, un taux nettement supérieur à celui des autres sites marchands, tous produits confondus. * Pour les besoins de l’enquête de l’Insee, 5 700 entreprises ont été interrogées début 2004. La base de sondage a été constituée à partir de sources d’origine professionnelle (Fédération de la vente à distance, association pour le commerce électronique et les services en ligne, et le portail e-consumériste LeGuide.com).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur