e-Commerce : Vente-privee.com, un Frenchie aux Etats-Unis

Marketing

Le P-DG Jacques-Antoine Granjon fait voyager son site d’e-commerce Vente-privee.com vers les Etats-Unis. Il y lance une première salve ce 10 novembre, avec le concours d’American Express et de plus d’un millier de partenaires commerciaux.

Spécialiste français du e-commerce et du déstockage en ligne, Vente-privee.com tente sa chance outre-Atlantique, avec le concours d’American Express.

Jacques-Antoine Granjon, son co-fondateur et actuel P-DG, revendique 14 millions de clients en Europe pour ce site de ventes privées. Il fixe l’ambitieux objectif d’atteindre les 500 millions de dollars de recettes en 5 ans.

Si on réussit en Amérique, ce sera la première fois qu’un site français grand public traversera l’Atlantique“, note ainsi le P-DG de Vente-privee.com fondée en 2001 et basée à La Plaine-Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

En dix ans, Vente-privee.com s’est octroyé les services de près de 1500 partenaires commerciaux, essentiellement des marques européennes.

Son chiffre d’affaires annuel, réalisé pour 80% en France, avoisine désormais le milliard d’euros. Les prévisions 2011 font d’ores et déjà état d’une poursuite de croissance.

Ce 10 novembre, à l’occasion d’une session initiale organisée de bon matin (10 heures à New York), le prêt-à-porter parisien est à l’honneur outre-Atlantique, pour un galop d’essai qui réunira jusqu’à 75 000 pré-inscrits.

Mais il n’y en aura pour tout le monde. En effet, la nouvelle géolocalisation du service exceptée, le concept original perdure et se base sur une offre sensiblement inférieure à la demande.

Le premier arrivé est donc le premier servi, garantissant aux commerçants un écoulement rapide de leurs stocks.

Au cours de ces ventes ponctuelles, les articles proposés s’affichent systématiquement en promotion, jusqu’à -70%, voire plus, à la faveur de quelques exceptions à la règle.

Ainsi, en juin dernier, dans le cadre du déploiement de ses box Revolution, Free avait fait de Vente-privee.com l’unique canal de distribution de ses boîtiers d’ancienne génération, couplés à une offre alléchante : le triple play à 1,99 euro par mois pendant un an.

Virgin avait fait de même au printemps, avec ses forfaits de téléphonie mobile.

Jacques-Antoine Granjon, rapporte l’AFP, s’en félicite et évoque une volonté de laisser le temps au temps, fort de “l’indépendance financière […] d’un modèle économique attractif”.

Cette stratégie progressiste impose pour lors une seule vente par jour, contre 70 en moyenne dans l’Hexagone.

A terme, des applications mobiles complémenteront une offre désormais agrémentée de services d’analyse que procure American Express aux partenaires de Vente-privee.com.

 

 

Crédit photo : Copyright Bildlastig26 – Fotolia.com



Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur