e-G8 Forum : tiens, si on se donnait rendez-vous aux jardins des ITuileries

Cloud

Le Forum e-G8 de Paris, “plate-forme d’expression”, va regrouper de grands patrons du Net : Mark Zuckerberg (Facebook), Eric Schmidt (Google), Jeff Bezos (Amazon)…Il est censé éclairer les grandes puissances économiques sur l’essor du Web.

C’est le dernier message déposé par Nicolas Sarkozy sur sa page Facebook.

Et il est dédié à l’organisation de l’e-G8 Forum qui se déroule à Paris entre le 24 et 25 mai (sessions live à suivre en direct sur le Net).

“Liberté, croissance économique, éducation : sur toutes les questions liées à internet viendront échanger les grands acteurs français et européens ainsi que des figures internationales comme Mark Zuckerberg (Facebook), Eric Schmidt (Google) ou Jeff Bezos (Amazon). Qu’en pensez-vous?”

Dans la présentation officielle, l’e-G8 Forum est présenté comme “une plate-forme d’expression” qui permettra “d’enrichir de manière pertinente la discussion des chefs d’Etat et de gouvernement du G8 qui se rassembleront à Deauville (26-27 mai) pour discuter de ce sujet”.

Cet évènement est organisé par Publicis Groupe et son emblématique patron Maurice Lévy.

Quant à Nicolas Sarkozy, Président de la République française, il aura l’occasion de préciser sa réflexion concernant “l’Internet civilisé” dans le cadre d’un discours inaugural.

A travers des sessions plénières et des ateliers, on trouvera une concentration très forte d’acteurs de l’Internet mondial au coeur de Paris dans le jardin des Tuileries : Rupert Murdoch (News Corporation), Ben Verwayeen (Alcatel-Lucent), Jean-Bernard Lévy (Vivendi), Stéphane Richard (Orange/France Telecom), Jimmy Wales (Wikipedia), Paul Jacobs (Qualcomm), Peter Chou (HTC), Xavier Niel (Iliad-Free), Mitchell Baker (Mozilla Foundation), Hiroshi Mikitani (Rakuten), Pierre Kosciusko-Morizet (PriceMinister), Franck Esser (SFR), Peter Dengate Thrush (ICANN), Yves Guillemot (Ubisoft), Jacques-Antoine Granjon (Vente-privee.com)…Toute la planète IT sera là sauf Apple.

Encore plus fort que la traditionnelle session annuelle LeWeb de Loïc Le Meur (qui animera d’ailleurs une table ronde “start-up & innovation” lors du Forum).

Plus globalement, les profils des intervenants du monde de l’IT seront très variés : dirigeants d’entreprises (opérateurs, équipementiers, médias, publicité, musique…), experts, investisseurs, entrepreneurs, bloggeurs et chercheurs.

Ce sera également l’occasion pour Gilles Babinet, le président du Conseil national du numérique, de présenter cette nouvelle instance consultative chargée “d’éclairer” le gouvernement sur les problématiques du numérique.

Vision du Web (e-commerce, mobilité…), impact d’Internet dans la société et l’économie (croissance, création d’emploi, ruptures technologiques…), vie privée, propriété intellectuelle, droits de l’homme…Les angles d’attaques de l’univers IT ne manqueront pas.

En espérant que ce rendez-vous dense de la planète IT ne se tranforme pas en lieu d’échanges protocolaires de platitudes sur les nouvelles technologies…

Des voix dissidentes s’élèvent comme celle de la Quadrature du Net, qui considère le Forum e-G8 comme “un écran de fumée pour masquer le contrôle accru des gouvernements sur Internet”.

En s’appuyant sur un document publié par Marianne concernant la préparation du G8 Internet, l’organisation qui a vocation les libertés civiles sur Internet évoque “l’existence d’une politique orientée systématiquement vers le contrôle et hostile au soutien à la liberté d’expression en ligne, en contradiction flagrante avec les affirmations publicitaires du “forum eG8”.

Idate : le G8 représente 59% du DigiWorld global
L’Idate profite du Forum e-G8 pour calculer le poids IT des pays qui intègrent ce cercle des plus puissantes économies du monde (États-Unis, Japon, Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie, Canada et Russie) : 1630 milliards d’euros en 2010, si l’on prend en compte les marchés du DigiWorld (télécoms, IT, médias). Soit 59% du total mondial. L’influence est variable en fonction des segments : 71% pour l’IT (équipements informatiques, logiciels et services), 58% pour les média (équipements électroniques grand public et services de télévision), 51% pour les télécoms (équipements et services). Dans l’ensemble G8, l’Amérique du Nord (Canada, Etats-Unis) reste le pôle le plus dynamique avec un total de plus de 850 milliards d’euros.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur