E-learning : un marché français en progression mais toujours à la traîne

Cloud

Si le marché de l’e-learning est de plus en plus florissant en France, les entreprises françaises sont loin d’avoir adopté cette méthode de formation. Pourquoi ne pas se tourner vers une méthode mixte, le blended learning ?

A l’occasion de la conférence de presse organisée pour la présentation du prochain iLearning Forum 2011, qui se déroulera en février prochain à Paris, Sally-Ann Moore, sa directrice, a fait le point sur les chiffres et les évolutions du e-learning dans les entreprises françaises.

S’appuyant sur une récente étude du cabinet de conseils Féfaur, Sally-Ann Moore souligne que “même si le marché du e-learning est en pleine accélération dans le milieu de l’entreprise, la France reste encore à la traîne, et ne représente actuellement que le troisième marché européen en la matière, derrière la Grande-Bretagne et l’Allemagne”.

Selon Féfaur, le marché de l’apprentissage et de la formation via des ressources multimédia devrait se chiffrer à 144 millions d’euros en 2010, contre 100 millions d’euros en 2008.

En France, le marché des éditeurs de solutions d’e-learning reste assez fermé : en effet, il reste aujourd’hui dominé par 85% de fournisseurs français…

Si les entreprises sont les structures qui font le plus appel à des offres d’e-learning pour leurs salariés (83%), l’Education Nationale et les organismes de formations achètent eux-aussi ce type de prestations, à hauteur, respectivement, de 8% et 5%.

(lire la suite de l’article en page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur