e-mailing UMP : Maximiles ne louera plus de fichiers à des associations politiques

Mobilité
Information - news

La société, qui exploite le programme de fidélité multi-enseigne sur le Net, fait volte-face suite aux réactions de ses membres.

La campagne d’e-mailing de l’UMP, révélée par Vnunet.fr (voir édition du 9 septembre 2005), continue de provoquer des remous. Maximiles, une société qui exploite un programme de fidélité multi-enseigne sur Internet, vient d’annoncer qu’elle suspendait “la location d’adresses de ses membres à des associations politiques”.

Cette décision soudaine survient dans le cadre d’une campagne de recrutement par e-mailing menée actuellement par l’UMP. A l’instar d’un prestataire comme I-Media, Maximiles.com confirme avoir “récemment” loué des adresses e-mail de ses membres pour cette campagne UMP d’un nouveau genre.

Les adresses louées sont exclusivement celles d’internautes “volontairement” inscrits au programme Maximiles.com ayant accepté d’être prospectés par e-mail (pratique de l’opt-in), précise la société.

Les “excuses” de Maximiles.com

Face aux “réactions suscitées par cette campagne”, Maximiles assure que cette location ne peut être considérée comme “une prise de position de la part de la société” et présente “ses excuses” à ses membres.

Rappelons qu’au début de l’été, Maximiles.com a fait son entrée sur le segment Alternext de la Bourse de Paris (voir édition du 21 juin 2005). Fin septembre, elle a annoncé une progression de son chiffre d’affaires de 93% au premier semestre 2005 par rapport à la même période l’année précédente sans donner de précisions chiffrées.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur