e-marketing : Synthes’3D engrange 240 000 euros en une levée de fonds

EntrepriseLevées de fonds
synthes3D

L’agence digitale française Synthes’3D, spécialiste des images de synthèse 3D et des applications mobiles marketing, a finalisé une troisième levée de fonds de 240 000 euros.

L’agence digitale Synthes’3D a bouclé un tour de table de 240 000 euros auprès « d’un cercle d’investisseurs issus des métiers des nouvelles technologies ».

Il s’agit de sa troisième levée de fonds, après un premier tour de table réalisé en 2012, à hauteur de 93 500 euros, et d’un deuxième de 250 000 euros l’année denrière.

Fondée en 2007 par Vivien Poujade et basée à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhöne), Synthes’3D est une agence digitale spécialisée dans les images de synthèse, le marketing et les applications mobiles pour smartphone et tablette.

Avec des bureaux à Angers et Orlando, en Floride, Synthes’3D est organisé autour de 4 marques sectorielles : Onilia, offrant des prestations de services généralistes (3D, apps, Internet) pour le médical, L’Imagerie 3D, apportant des prestations de services généralistes pour l’industrie et l’innovation, Anoukis Studio, dédiée à la production d’animations et d’illustrations 3D pour l’architecture, et Odolium, axée sur le développement d’applications mobiles innovantes dédiées aux commerciaux.

En 2013, Synthes’3D a enregistré un chiffre d’affaires de 811 000 euros, soit une croissance de plus de 105% par rapport à 2012. 75% du CA a été réalisé en France et 25% à l’international (15% aux Etats-Unis, 10% en Europe).

Grâce à cette nouvelle levée de fonds de 240 000 euros, la start-up compte prochainement inaugurer 5 bureaux en France d’ici 3 à 4 ans. Elle souhaite également se développer sur le sol américain.

« Nous souhaitons également continuer d’investir dans notre R&D. En effet, notre suite d’applications smartphones/tablettes Odolium dédiée à l’amélioration de l’efficacité des forces de vente sur le terrain est en train de devenir une solution qui compte sur le marché et nous comptons proposer des services toujours plus personnalisées et personnalisables à des prix vraiment compétitifs. Notre ambition est de devenir le challenger européen des gros mastodontes américains Dropbox, Salesforce.com ou encore box.com », explique Vivien Poujade, président de Synthes’3D.

 

Quizz ITespresso.fr : Connaissez-vous les imprimantes 3D ?

 

Crédit image :  Romrf – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur