e-Mode : Rocket Internet a conquis le groupe PPR

Marketing
rocket-internet-PPR-ecommerce-mode-pinault

Le groupe français de luxe de François-Henri Pinault a investi presque 10 millions d’euros dans la holding de l’audacieuse société Rocket Internet (basée à Berlin) pour développer des sites marchands de mode.

Rocket Internet a réussi un beau coup : séduire le groupe PPR au point de l’inciter à investir dans sa galaxie de sites de commerce électronique.

Concrètement, le groupe français de luxe devrait injecter13 millions de dollars (9,8 millions d’euros) dans Bigfoot I, du nom de la holding de la société allemande fondée par les frères Samwer.

Leur spécialité : incuber des clones de sites de commerce électronique sur des segments bien précis (ex : Zalando.com dans la vente de chaussures en ligne face à Zappos), les positionner sur des marchés où il reste des places à prendre, développer rapidement le business et revendre lorsqu’un des leaders du marché admettra que le terrain a été défriché à sa place.

Rocket Internet a déjà effectué des sorties en revendant des services Internet marchand à eBay ou Groupon (rachat du réseau CityDeal en Europe en 2010 qui disposait d’un bureau en France).

A travers Bigfoot I, PPR vise des sites marchands gravés dans l’univers de la mode : Lamoda (Russie), Dafiti (Amérique du Sud) et Namshi (zone du Moyen-Orient).

De plus, avec obtenant le soutien d’un groupe comme le groupe français de luxe de François-Henri Pinault , l’ensemble gagne en crédibilité.

Mais on ignore jusqu’où ce partenariat va être étendu. D’ailleurs, le groupe PPR n’a pas officiellement communiqué sur le sujet. Quid de la présence des marques comme Puma ou Gucci, propriétés de PPR, dans le catalogue des sites marchands visés ?

Selon TechCrunch, c’est le premier investissement stratégique de Rocket Internet associé au monde de la mode.

Cette implication de PPR s’inscrit dans un mouvement de financement plus global des activités de l’audacieux incubateur Internet d’origine allemande.

Ainsi, Dafiti a récemment levé 65 millions de dollars auprès d’un consortium d’investisseurs pour accélérer son développement en Amérique du Sud (Brésil en particulier).

Dans une autre opération de financement, on retrouve Dafiti et Lamoda et d’autres sites marchands exploités sous forme de co-entreprises régionales (en Asie par exemple) autour d’une levée de fonds d’au moins dix millions de dollars en association avec la banque d’affaires JP Morgan et Summit Partners.

Autre financement relevé par TechCrunch en lien avec le portefeuille de Rocket Internet : HelloFresh (service de livraison de repas complets à cuisiner, disponible en France) vient de boucler un “financement élevé à 7 chiffres”.

Alliance PPR – Yoox dans l’e-commerce de luxe
En août, PPR et YOOX Group ont annoncé une alliance visant à “accélérer le développement de plusieurs marques de luxe de PPR en matière de e-commerce”. La société commune, détenue à 51 % par PPR et à 49 % par YOOX Group, sera établie en Italie en vue d’une activité internationale. Parmi les marques de luxe concernées figurent Yves Saint Laurent, Alexander McQueen, Balenciaga, Bottega Veneta et Sergio Rossi. Les boutiques en ligne de Sergio Rossi et Bottega Veneta doivent être lancées d’ici la fin de l’année. “Toutes les boutiques en ligne concernées par cet accord seront opérationnelles à l’échelle mondiale, y compris en Chine, d’ici fin 2013.”

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur