e-Musique : Deezer.com est à nouveau la cible des téléchargeurs

Cloud

Un internaute a découvert une nouvelle astuce pour télécharger les fichiers
musicaux sur Deezer.com censé ne proposer que le streaming.

Au moins deux nouvelles méthodes de téléchargement des contenus musicaux présents sur Deezer.com ont été mises au goût du jour alors que le service en ligne qui fait renaître BlogMusik.net n’est censé que présenter de la diffusion en streaming.

Outre un programme repéré par Zataz.com (voir encadré en bas d’article), un internaute que nous appellerons “Pierre” a souhaité alerter Vnunet.fr sur une possibilité de détournement du service Deezer. Alors qu’il était possible la semaine dernière de télécharger des titres sur Deezer avec l’aide d’extensions du navigateur Firefox, c’est cette fois avec une application utilisée par les spécialistes systèmes & réseaux qu’il serait possible de récupérer les titres diffusés en streaming sur le service d’écoute musicale.

Une vérification réalisée par Vnunet.fr à partir des déclarations de ?Pierre? a permis de confirmer le parfait fonctionnement de l’astuce que nous préférons toutefois ne pas révéler. Interrogé à la suite de cette nouvelle découverte, Jonathan Benassaya, le co-fondateur de Deezer.com, ne cache pas son agacement. “Si cela continue, nous serons obligés de ré-encoder tous les fichiers en 32kbps ou nos contrats nous obligerons d’investir dans de couteux DRM [mesures de protection technique, ndlr]”, s’insurge Jonathan Benassaya. “Si un internaute veut télécharger illégalement, pourquoi venir chez nous et ainsi détruire notre modèle ?”

“C’est du piratage, pas de la copie privée”

Bien que le logiciel utilisé par l’internaute soit parfaitement légal dans un cadre précis, des questions se posent en revanche quand à la légalité de l’export des données récupérées et l’utilisation des fichiers musicaux ainsi générés. En effet, développer et diffuser une application permettant de contourner une mesure technique de protection est au regard de la loi, interdit.

L’on peut alors se demander s’il pourrait y avoir une utilisation pour copie privée au même titre qu’un enregistrement d’une radio FM sur cassette audio dans un cadre personnel ? “C’est du piratage et non de la copie privée !”, considère Jonathan Benassaya sans ambiguïté.

Maigre consolation : Deezer est loin d’être le seul service de musique en ligne visé. Son concurrent Last FM, propriété du groupe CBS depuis avril 2006 et qui a déjà passé des accords avec les majors de la musique, a lui aussi vu émerger sur la toile des applications permettant à ses membres d’enregistrer les morceaux qu’ils écoutent gratuitement.

Même constat depuis plusieurs années pour les web radios et plus récemment pour les plates-formes de partage et de diffusion vidéos (type Dailymotion) : des outils comme des logiciels ou des applications hebergées rendent possible l’exportation de contenus.

Zataz a aussi repéré un programme
Lundi, Zataz.com révélait*qu’un internaute avait développé et mis en ligne un programme pour télécharger les contenus musicaux de Deezer en n’omettant pas de préciser que ce type de logiciel est illicite en France puisqu’il outrepasse une mesure de sécurité.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur