e-Pub : cinq groupes de presse américains veulent lâcher Yahoo

Mobilité

Un pool de groupes de presse influents aux Etats-Unis veut lancer son propre réseau de publicité en ligne.

Aux Etats-Unis, cinq importants groupes de presse s’associent pour créer leur propre réseau de publicité en ligne : Gannett Co. (éditeur de USA Today), Tribune Co. (Los Angeles Times, CareerBuilder.com… ), Hearst Corp. (Houston Chronicle, San Francisco Chronicle… ), Media News Group (San Jose Mercury News… ) et Cox Newspapers (The Austin American Statesman… ). Ilsespèrent ainsi dynamiser les revenus de leurs sites d’information en ligne dans un contexte de déclin du business lié aux supports imprimés.

L’initiative va permettre aux annonceurs de s’adresser directement aux centaines de chaînes de télévision, magazines et journaux que possèdent ces groupes à travers le pays, même si Yahoo reste lui aussi un intermédiaire.L’année dernière, le groupe Internet a conclu un accord de diffusion de publicité sur les sites d’un certain nombre de journaux, à l’exception notable de Gannett et Tribune.

Ces groupes de presse souhaitent instaurer un contrepouvoir à la forte présence de Yahoo dans le domaine. Le nouveau réseau de publicité en ligne en serait donc un concurrent direct, sans toutefois avoir l’exclusivité du marché.

Mieux placés pour vendre la pub locale

Les initiateurs du projet soulignent que la centaine de journaux et de chaînes télévisées qu’ils possèdent leur permettent d’accéder à un marché local unique, dans certaines villes ou certains Etats.

Or, des entreprises comme Yahoo, Google ou AOL, vendant de l’espace publicitaire à l’échelle nationale, ne sont pas à même de répondre aux demandes d’annonceurs locaux. Ce nouveau réseau publicitaire issu de l’alliance de groupes de presse s’adresserait à ce genre d’annonceurs locaux.

Gannett et Tribune espèrent convaincre d’autres groupes de presse de prendre part à l’initiative, notamment Washington Post Co. et McClatchy Co., respectivement propriétaires du très respecté Washington Post et du Miami Herald.

Mieux placés pour vendre la pub locale

L’annonce du projet, qui n’en est pour l’instant qu’au stade des pourparlers, intervient au moment où une nouvelle étude détaillant la perte d’audience des journaux papier au bénéfice de leurs sites Internet vient de sortir.

Un rapport produit par l’institut d’études Scarborough portant sur 200 journaux a indiqué que les ventes ont décliné de 3% en un an.

Même si les annonceurs accorderaient moins de valeur au lectorat des sites en ligne par rapport à celui des journaux imprimés, l’étude indique néanmoins qu’un changement de mentalité s’opère dans le secteur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur