e-Pub et alcool : les députés ont mis de l’eau dans leur vin

Mobilité

L’Assemblée nationale autorise la publicité en ligne pour ce type de produit, à la grande satisfaction de l’IAB France.

En cette période de disette publicitaire multi-médias (le support Internet souffre aussi), l’Interactive Advertising Bureau France exprime sa satisfaction à propos du vote de l’Assemblée Nationale de deux amendements visant à autoriser la publicité de l’alcool sur Internet.

Le groupement des professionnels de “l’e-pub” rappelle qu’elle avait contribué à la réflexion dans le cadre des travaux d’un groupe de travail rattaché au Forum des droits sur l’Internet sur la “publicité en ligne”.

Dans une recommandation en date du 15 décembre 2008, l’instance consultative qui mène des actions et des études sur les usages TIC avait plaidé pour “une ouverture raisonnée” de la publicité sur Internet concernant les boissons alcoolisantes et poussait à l’élaboration d’une charte multi-acteurs pour encadrer les pratiques promotionnelles.

Le 9 mars, un amendement UMP a été déposé dans ce sens dans le cadre de l’examen du projet de loi sur la Réforme de l’hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires. Il a été adopté par les députés mais assujetti à quelques restrictions.

Ainsi, il est interdit de diffuser de la publicité sur les alcools sur les sites “principalement destinés à la jeunesse” mais aussi les services en ligne “édités par des associations, sociétés et fédérations sportives ou des ligues professionnelles”. Autre limitation : des méthodes intrusives de publicité (spam, pop-up… ) sont proscrites.

Plus tôt, la ministre de la Santé Roselyne Bachelot avait déjà indiqué par voie de presse qu’elle accepterait une “ouverture contrôlée et encadrée” de ce type de publicité. Rappelons que c’est la loi Evin, datant du 10 janvier 1991, qui encadrait jusqu’ici la publicité pour les boissons alcooliques. Il était grand temps d’intégrer l’e-pub.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur