e-publicité : Aufeminin et Axel Springer prêts à se débarrasser de Smart AdServer

MarketingPublicitéRégulations
aufeminin-smartadserver

Rumeur confirmée : Aufeminin, filiale du groupe allemand Axel Springer, envisage de prochainement revendre sa plate-forme de gestion publicitaire Smart AdServer.

Depuis quelques jours circulent sur le Web des rumeurs concernant une éventuelle cession par Aufeminin (groupe allemand Axel Springer) de sa participation dans la plate-forme de gestion publicitaire Smart Adserver.

Cette information a finalement été confirmée par l’éditeur numérique spécialisé dans les contenus pour femmes par voie de communiqué le 12 décembre dernier.

« […] Aufeminin confirme qu’elle a engagé une revue stratégique de sa participation dans Smart Adserver, envisageant différentes hypothèses pour cette société, en particulier une cession. »

« Aufeminin n’est pas en mesure de confirmer à ce stade si cette revue aboutira ou non à une transaction et dans quelles conditions. Aufeminin informera le marché des développements éventuels ».

Toutefois, le groupe numérique n’a pour le moment pas précisé les raisons d’une éventuelle revente…

Fondé en 2001, Smart Adserver s’est spécialisé dans le gestion de publicités intégrées ad serving premium et RTB (Real Time Bidding – enchères en temps réel), permettant aux annonceurs et éditeurs de déployer leurs réclames sur plusieurs canaux : Web, mobile (smartphone et tablette), vidéo.

La plate-forme publicitaire enregistre actuellement près de 400 clients, comme Le Monde, Le Figaro, Canal+, L’Equipe, Le Parisien, SFR, Publicis, Boursorama ou encore Deezer en France, et a contribué à hauteur de 13,1 millions d’euros au 60 millions d’euros de chiffre d’affaires du groupe Aufeminin en 2013, en augmentation de 10% par rapport à 2012.

 

Quizz ITespresso.fr : Que savez-vous de la e-réputation ?

 

Copyright : Igor Kisselev – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur