Entreprise

e-Réputation : Linkfluence lève 3,5 millions d’euros

linkfluence-levee-fonds
0 0

Le Français Linkfluence va mettre à profit son deuxième tour de financement (3,5 millions d’euros) pour accélérer le développement de ses solutions d’écoute et d’analyse du Web social.

Spécialisé dans l’analyse du Web social et la mesure de l’e-réputation, Linkfluence lève, pour son deuxième tour de table, 3,5 millions d’euros.

Le fonds privé Orkos Capital, qui avait pris part au premier tour de financement réalisé en 2010, a remis au pot.

Marquée par l’entrée au capital de Banexi Ventures Partners (un fonds privé qui dédie ses investissements aux jeunes entreprises européennes du numérique et du médical), l’opération porte à 5,5 millions d’euros le total des sommes injectées dans la société depuis sa création en 2006.

Né à Compiègne (Oise) sous l’impulsion de quatre ingénieurs et aujourd’hui basé à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), Linkfluence a d’abord développé plusieurs technologies indépendantes offrant une capacité d’analyse transversale du Web 2.0.

Amorcé début 2012, son virage vers l’édition de logiciels s’est concrétisé voici un an, avec le lancement de son actuel produit phare : Radarly.

Sous la houlette du CEO Hervé Simonin, ancien de Canal+ et passé également par Barriere Interactive Gaming, cette solution hébergée (SaaS, pour ‘Software as a Service’) est délivrée à une centaines de clients, essentiellement des grandes marques et des agences médias.

Elle est conçue pour sonder en temps réel, sur les plates-formes sociales (Facebook, Twitter, blogs, forums…), les comportements et habitudes de consommation des internautes.

« Ce besoin d’écouter les conversations pour comprendre et affiner sa vision stratégique va se généraliser à tous les secteurs de l’économie et concerner tous les types d’entreprises, des grandes compagnies multinationales aux PME », assure Hervé Simonin, par voie de communiqué.

C’est dans cet esprit d’approche globale que Linkfluence compte étendre, à l’horizon 2014, la disponibilité de Radarly à travers l’Europe.

D’autres priorités figurent à son agenda, notamment l’accompagnement des clients dans le reporting, les bilans de campagnes Web, le profilage de communautés et les études de tendances.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous des réseaux sociaux ?

Crédit illustration : Mathias Rosenthal – Shutterstock.com

  1. Bonjour,

    Vous évoquez le logiciel radarly.
    De quoi s’agit il? Et à qui s’adresse t-il?
    Bref, pourriez vous nous donner quelques informations sur ce logiciel?

    Christophe

  2. I just want to mention I am newbie to blogging and honestly enjoyed this blog. Almost certainly I’m want to bookmark your blog . You certainly have amazing articles. Kudos for revealing your website.

  3. The Zune concentrates on being a Portable Media Player. Not a web browser. Not a game machine. Maybe in the future it’ll do even better in those areas, but for now it’s a fantastic way to organize and listen to your music and videos, and is without peer in that regard. The iPod’s strengths are its web browsing and apps. If those sound more compelling, perhaps it is your best choice.

  4. This is the perfect webpage for everyone who hopes to understand this topic. You know a whole lot its almost hard to argue with you (not that I personally will need to…HaHa). You definitely put a new spin on a subject which has been discussed for decades. Wonderful stuff, just excellent!

  5. After looking over a number of the blog articles on your web site, I honestly like your technique of writing a blog. I book-marked it to my bookmark webpage list and will be checking back in the near future. Please check out my web site too and tell me your opinion.

Les commentaires sont clos.