e-Réputation : Linkfluence lève 3,5 millions d’euros

Le Français Linkfluence va mettre à profit son deuxième tour de financement (3,5 millions d’euros) pour accélérer le développement de ses solutions d’écoute et d’analyse du Web social.

linkfluence-levee-fonds

Spécialisé dans l’analyse du Web social et la mesure de l’e-réputation, Linkfluence lève, pour son deuxième tour de table, 3,5 millions d’euros.

Le fonds privé Orkos Capital, qui avait pris part au premier tour de financement réalisé en 2010, a remis au pot.

Marquée par l’entrée au capital de Banexi Ventures Partners (un fonds privé qui dédie ses investissements aux jeunes entreprises européennes du numérique et du médical), l’opération porte à 5,5 millions d’euros le total des sommes injectées dans la société depuis sa création en 2006.

Né à Compiègne (Oise) sous l’impulsion de quatre ingénieurs et aujourd’hui basé à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), Linkfluence a d’abord développé plusieurs technologies indépendantes offrant une capacité d’analyse transversale du Web 2.0.

Amorcé début 2012, son virage vers l’édition de logiciels s’est concrétisé voici un an, avec le lancement de son actuel produit phare : Radarly.

Sous la houlette du CEO Hervé Simonin, ancien de Canal+ et passé également par Barriere Interactive Gaming, cette solution hébergée (SaaS, pour ‘Software as a Service’) est délivrée à une centaines de clients, essentiellement des grandes marques et des agences médias.

Elle est conçue pour sonder en temps réel, sur les plates-formes sociales (Facebook, Twitter, blogs, forums…), les comportements et habitudes de consommation des internautes.

« Ce besoin d’écouter les conversations pour comprendre et affiner sa vision stratégique va se généraliser à tous les secteurs de l’économie et concerner tous les types d’entreprises, des grandes compagnies multinationales aux PME », assure Hervé Simonin, par voie de communiqué.

C’est dans cet esprit d’approche globale que Linkfluence compte étendre, à l’horizon 2014, la disponibilité de Radarly à travers l’Europe.

D’autres priorités figurent à son agenda, notamment l’accompagnement des clients dans le reporting, les bilans de campagnes Web, le profilage de communautés et les études de tendances.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous des réseaux sociaux ?

Crédit illustration : Mathias Rosenthal – Shutterstock.com

Mon article vous a plu ?
Restez-connectés en vous inscrivant à nos newsletters

Derniers commentaires



One reply to e-Réputation : Linkfluence lève 3,5 millions d’euros
  • Le 14 septembre 2013 à 10:33 par Reputation Hunter

    Bonjour,

    Vous évoquez le logiciel radarly.
    De quoi s’agit il? Et à qui s’adresse t-il?
    Bref, pourriez vous nous donner quelques informations sur ce logiciel?

    Christophe

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

22:22:23