e-Réputation et relation client : Synthesio lève 20 millions de dollars

EntrepriseLevées de fonds

Le Français Synthesio, spécialiste de l’e-réputation et de la relation client sur les médias sociaux, a levé 20 millions de dollars levés dans le cadre de son 2e tour de table.

Synthesio franchit une nouvelle étape dans le développement de ses solutions de gestion de la relation client et de la réputation sur les médias sociaux.

L’entreprise française – elle est basée dans le 1er arrondissement de Paris – a bouclé un tour de table sans précédent, avec 20 millions de dollars (soit environ 14 millions d’euros) levés auprès du fonds européen de capital-investissement IdInvest Partners. Cette opération, la deuxième du genre, porte à près de 22 millions de dollars le total des sommes injectées dans Synthesio, après un soutien initial de l’ESSEC en 2006, puis un financement obtenu en 2011 via la société de gestion française Entrepreneur Venture, spécialisée dans l’accompagnement des PME.

En près de huit ans d’exercice, la stratégie s’est internationalisée sous la houlette des deux cofondateurs Loïc Moisand (actuel CEO) et Thibault Hanin (vice-président Produits), tous deux diplômés de l’ESSEC. L’ouverture de bureaux à New York, Londres et Singapour s’est assortie de plusieurs dizaines de recrutements et d’une expansion dans “192 pays, en 50 langues”.

Associant CRM et e-réputation, l’approche de Synthesio combine veille Internet et écoute des réseaux sociaux : les directions marketing et communication peuvent analyser les conversations autour de leur marque, des concurrents et du secteur en général. Délivrés en SaaS (“Software-as-a-Service”) sur le principe de l’abonnement, ces outils s’appuient sur des technologies propriétaires de programmation neurolinguistique et de fouille de textes (“text mining”).

Il s’agit, pour les entreprises, d’identifier des prospects, mais aussi de détecter les sites, contenus et profils influents sur un sujet donné… tout en créant une relation de service client. Des briques d’engagement proactif direct sur Facebook, Twitter, les blogs et les forums ont été mises en place grâce à des partenariats avec Lithium et Talkspirit. Il est possible d’effectuer des recherches ciblées en géolocalisant les verbatims par pays et par ville. L’analyse de la tonalité des conversation en 13 langues permet de se concentrer sur les sujets sensibles afin d’éviter qu’ils se transforment en “bad buzz”.

Synthesio compte exploiter cet apport financier de 20 millions de dollars pour soutenir ses travaux de R&D et élargir son portefeuille de clients, qui compte des références comme Microsoft, Orange, L’Oréal, British Telecom, Sanofi, BNP Parivas, Ubisoft, PSA et Toyota. Sans fournir de valeur, la société – non cotée en Bourse – revendique une croissance de 100% de son chiffre d’affaires en 2013.

synthesio-dashboard

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : êtes-vous au point sur les solutions e-commerce ?

Crédit photo : twobee – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur