Earthlink publie son Top 10 des spywares

Cloud

Le fournisseur d’accès américain a dévoilé son classement des espiogiciels les plus répandus sur le Web. L’occasion de rappeler les dangers de ces logiciels intrusifs et les moyens de s’en prémunir.

Les spywares, ou espiogiciels, sont devenus depuis quelque temps l’une des principales nuisances pour les internautes. Ces programmes, installés à l’insu des utilisateurs généralement via des logiciels gratuits, ont pour mission de collecter sur les ordinateurs diverses données personnelles et de les transmettre à leurs auteurs, qui peuvent se révéler plus ou moins malintentionnés. Selon une récente étude publiée par le spécialiste de la sécurité Symantec, 64 % des ordinateurs seraient infectés par une forme de spyware.

Différents niveaux de dangerosité

Dans le meilleur des cas, ces programmes se contentent d’afficher, à l’aide de fenêtres pop-up, des messages publicitaires ciblés en fonction des habitudes de navigation de l’utilisateur. D’autres se permettent de modifier les paramètres des navigateurs comme la page d’accueil. Mais les moins scrupuleux peuvent aller jusqu’à subtiliser des données sensibles (identifiants, mots de passe ou numéros de cartes bancaires) grâce à des logiciels enregistrant toutes les frappes au clavier (des keyloggers) pour les utiliser à des fins de détournement.

Le fournisseur d’accès Earthlink a ainsi dressé la liste des dix espiogiciels les plus répandus dans le monde. Sur le podium de ce sinistre classement, on trouve PurityScan, suivi de n-Case et du célèbre Gator, installé avec la version officielle de Kazaa ? trois spywares qui se contentent d’afficher des publicités. Les affaires se corsent avec le 4e de ce classement, CoolWebSearch, qui inclut un keylogger et peut vous rediriger vers des sites pornographiques. Viennent ensuite trois espiogiciels dédiés à l’affichage de publicités : Transponder, la barre d’outils ISTbar/Aupdate et KeenValue. Les deux derniers de ce Top 10 se révèlent beaucoup plus dangereux : Perfect Keylogger, comme son nom l’indique, enregistre frappes au clavier et clics de souris, tandis que TIBS Dialer modifiera la configuration de votre modem téléphonique pour vous connecter, de manière quasi invisible, à des numéros bien entendu surtaxés.

Opération nettoyage

De nombreuses applications dédiées à l’éradication de ces parasites sont proposées aux internautes, sous forme de logiciels indépendants ou au sein de solutions complètes de sécurité. Les plus populaires sont Ad-Aware 6.1 de Lavasoft et Search and Destroy 1.2 de Spybot, pour ne citer que les antispywares gratuits. Si votre machine n’a jamais été scannée avec un outil de ce type, vous avez de bonnes chances d’héberger au moins un de ces locataires indésirables.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur