EasyGroup part explorer la téléphonie mobile

Mobilité

Le spécialiste des services grand public à bas prix devient opérateur mobile virtuel au Royaume-Uni avec l’appui de TDC. L’activité sera étendue dans une douzaine de pays européens, dont la France.

C’est le dernier défi sectoriel du groupe britannique EasyGroup : la téléphonie mobile. Après avoir décliné au niveau international des offres de vols d’avion à prix réduits (via EasyJet), des accès Internet dans des cybercafés (EasyCafé) ou de location de voitures (EasyCar), le spécialiste des services à prix réduits veut prendre place sur ce marché des télécommunications en adoptant le statut d’opérateur mobile virtuel (ou MVNO). Pour faciliter son expansion européenne, EasyMobile a signé un accord stratégique avec l’opérateur danois TDC.

Dans un premier temps, EasyMobile va ouvrir au Royaume-Uni d’ici la fin de l’année puis le service devrait s’étendre dans une douzaine de pays européens. “La France est l’un des pays d’implantation visés”, a précisé un porte-parole d’EasyGroup. Pour l’instant, le groupe ne communique pas sur la manière dont il compte investir le marché français.

Vers un prolongement de l’offre danoise Telmore

Le choix de TDC comme partenaire télécom privilégié n’est pas innocent. Cet opérateur scandinave dispose déjà de filiales en Allemagne (Talkline), en Lithuanie (Bité), en Pologne (Polkomtel) et en Austriche (avec One). Mais il exploite surtout un concept de services mobiles qui tourne autour d’une grille unifiée de tarifs à bas prix, baptisé Telmore. Devenue une propriété à 100 % de TDC en début d’année, l’offre Telmore a séduit 500 000 clients au Danemark. Une approche commerciale proche de celle de EasyGroup, ce qui n’a pas manqué d’attirer son attention.

L’implantation d’EasyMobile au Royaume-Uni sera intéressante à suivre car la nouvelle offre va entrer en compétition avec celle de Virgin Mobile, qui avait joué un rôle de MVNO pionnier en prenant position dès 1999. Virgin Mobile recensait 4 millions de clients juste avant son introduction à la bourse de Londres survenue fin juillet 2004.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur