eBay face une première grève des enchères

Mobilité

Des vendeurs du site d’enchères ont lancé un boycott mondial des transactions jusqu’au 25 février. L’effet sur le site reste pour l’instant incertain.

Un boycott général des vendeurs sur eBay a débuté lundi 18 février, en réponse à l’augmentation des frais de ventes sur le site d’enchères en ligne. Les changements, récemment annoncés par le prochain CEO John Donahue, ont pris effet mercredi 20 février, et les vendeurs s’estiment lésés.

Selon les nouvelles règles, le prix de la mise en ligne des produits mis en vente baisse, mais eBay prend une commission plus élevée une fois la vente réalisée. Le montant prélevé dépend du prix de vente final.

Mais, les critiques portent surtout sur l’impossibilité pour les vendeurs de publier des commentaires négatifs à propos d’acheteurs indélicats. Un traitement qu’ils considèrent comme injuste, car, à l’inverse, les acheteurs peuvent toujours critiquer les vendeurs sur eBay.

“Nous avons de l’empathie pour nos vendeurs et nous comprenons pourquoi certains s’opposent aux changements que nous mettons en place”, a déclaré Usher Lieberman, porte-parole d’eBay, en début de semaine, “mais nous avons de bonnes raisons pour justifier de tels changements.”

Baisse des listing

Le boycott du site est censé durer jusqu’à la fin de la semaine. S’il est difficile d’évaluer l’ampleur du mouvement à ce stade, le site indépendant PowerSellerUnite.com estime que le nombre de listing (nombre de produits en vente référencés sur la plate-forme) sur eBay a baissé d’un peu plus de 5% depuis lundi (en passant de 14,5 à 13,8 millions de produits).

Quelques jours avant la grève, le site de ventes aux enchères avait lancé une promotion exceptionnelle sur le prix des listings, ce qui a augmenté le nombre de produits à vendre de 12 à 16 millions. Mais eBay a démenti que cette opération visait à contrer l’effet du boycott.

“Si les listings d’eBay sous la barre des 12 millions, cela veut dire que nous aurons eu de l’impact”, explique Nancy Baughman, une vendeuse d’antiquités sur le site. Mais certains grévistes estiment déjà que leur mouvement est un succès.

Valerie Lennert, une vendeuse de vêtements de poupée en Californie qui s’est fait connaître par le biais d’une vidéo sur YouTube appelant à la grève, se réjouit du bruit créé par cette affaire : “L’objectif de la grève est d’attirer l’attention d’eBay, et nous l’avons finalement obtenue.”

La désaffection relative du premier site d’enchères en ligne pourrait bénéficier à ses concurrents, notamment iOffer ou Bidville, même si ces derniers sont loin derrière eBay en terme de nombre d’objets proposés à la vente.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur