eBay fait appel au social networking pour y voir plus clair dans le shopping

Mobilité

eBay Neighborhoods est une nouvelle plate-forme communautaire pour améliorer la visibilité des produits disponibles sur le service Internet pionnier.

Un design léché, des applications Flash avec fondus, un nuage de tags et une liste de “new people”… Pas de doute, eBay se met au social networking avec eBay Neighborhoods. Sur cette nouvelle plate-forme, acheteurs et vendeurs peuvent se retrouver dans des groupes classés par centres d’intérêt. Les groupes – on a recensé 600 en écrivant cet article – sont aussi variés et divers : “amateurs de café”, “chiens”, “bijouterie” ou encore “Apple iPhone” pour ne citer que les plus visités.

“Au sein d’un Neighborhood, on peut trouver un groupe de discussion sur un sujet (… ). On peut mettre en ligne et partager des photos en rapport avec celui-ci, consulter des listes de produits, des descriptions, des blogs qui se rapportent au sujet du groupe”, explique-t-on chez eBay. Une nouvelle plate-forme créée dans l’optique d’améliorer la visibilité des produits vendus et d’accroître la fréquentation du service en ligne.

En effet, “les internautes ne passent plus autant de temps sur eBay”, selon Brian Bolan, analyste chez Jackson Securities interviewé par le magazine Fortune. Selon cet expert IT, le service d’enchères en ligne s’initie au networking pour se doter d’une dimension plus humaine. “Avec plus de 560 millions de produits mis en vente lors du second semestre 2007, on comprend qu’eBay essaie d’aider les utilisateurs du site à y voir plus clair”.

La stagnation du nombre de membres actifs et le déclin des articles proposés à la vente expliquent également la démarche du groupe Internet pionnier. En améliorant “l’expérience d’achat en ligne”, eBay espère donner une nouvelle impulsion à la fréquentation de son site. “L’idée de base est de contrecarrer l’image d’eBay comme celui d’un nid à arnaques, et d’en faire une sorte de grand magasin de proximité”, souligne Scott Gilbertson, blogueur sur Wired.com.

Un certaine volonté de garder le contrôle

La question est maintenant de savoir si ce nouveau réseau social dédié au shopping va réellement inciter les acheteurs à acheter plus et les vendeurs à vendre plus. De nombreux observateurs sont sceptiques, à commencer par Dennis Wang, sur TechDirt.com pour qui eBay Neighborhood n’est qu’une pâle copie des services de social networking déjà existants.

Selon le système retenu par eBay, les groupes ne peuvent pas être créés par les utilisateurs directement. Ils ne peuvent que suggérer de nouvelles thématiques. “Pourquoi plafonner le nombre, s’interroge le blogueur, alors les sites comme FlickR ou Facebook ont adopté avec succès la démarche opposée ?”

C’est facile à deviner : eBay veut contenir l’explosion potentielle de groupes en tous genres, comme c’est le cas sur Facebook. Mais Dennis Wang voit dans cette limitation un obstacle qu freine l’effet longue traîne : les vendeurs généralistes (“mainstream”) sont privilégiés par rapport aux vendeurs qui se placent sur des produits de niche.

eBay observe depuis un certain temps les évolutions d’usages du Web. En particulier les sites de réseau social. Le service Internet a notamment récemment développé un widget que les internautes peuvent télécharger sur leurs propres blogs ou leurs pages personnelles sur des plates-formes communautaires type Facebook.com.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur