eBay la joue tactique pour avaler son concurrent sud-coréen Gmarket

Mobilité

Le réseau mondial d’enchères sur Internet lance une vaste offensive sur Gmarket qui pourrait lui coûter 1,2 milliard de dollars.

Le mastodonte américain eBay affiche sa volonté de peser sur le marché sud-coréen, connu pour son dynamisme en termes d’usages Internet et de pénétration du très haut débit.

Le réseau mondial d’enchères en ligne est prêt à débourser 1,2 milliard de dollars pour parvenir à boucler l’acquisition de Gmarket, un site de commerce électronique, qui est coté au Nasdaq et qui a acquis une position dominante en Corée du Sud.

Malin, eBay s’est déjà assuré le contrôle d’une bonne partie du groupe (67% du capital), en flirtant avec Interpark et de Yahoo, deux des principaux actionnaires de Gmarket.

Interpark, un groupe sud-coréen gestionnaire de centres commerciaux, serait prêt à vendre sa participation de 29% tandis que Yahoo cèderait ses 10%. Une opération de cessions de titres qui rapporterait 350 millions de dollars au premier et 120 millions de dollars au second.

En faisant tomber Gmarket dans sa musette et en opérant une fusion avec Internet Auction (spécialisé dans les produits électroniques et les articles de sport), eBay espère créer un groupe de premier plan en Corée du Sud, avec la bénédiction des autorités locales antitrust.

L’acquisition devrait être finalisée au cours du troisième trimestre de l’année 2009. Cette manoeuvre d’eBay confirme sa volonté de se concentrer sur le volet du commerce électronique. Un recentrage qui a débuté avec l’annonce de lancer une introduction en Bourse pour Skype, qui fera l’objet d’une scission (spin-off).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur