eBay s’offre SalesPredict : emplettes au rayon intelligence artificielle

Big dataData-stockageEntrepriseFusions-acquisitionsStart-up
ebay-salespredict
1 12

eBay met la main sur SalesPredict, start-up israélienne qui applique l’intelligence artificielle au marketing.

eBay poursuit ses emplettes au rayon intelligence artificielle.

Quelques semaines après avoir mis la main sur Expertmaker, le groupe américain prend le contrôle d’une autre start-up à l’origine d’un moteur d’analyse prédictive : SalesPredict.

D’une acquisition à l’autre, même logique : valoriser les données pour améliorer l’expérience utilisateur.

Les données en question, ce sont quelque 900 millions d’annonces plus ou moins structurées. Les utilisateurs, ce sont les vendeurs, ainsi que les acheteurs. Et la problématique ? Rapprocher l’offre de la demande en constituant des catalogues de produits plus pertinents.

C’est l’une des applications de la technologie SalesPredict, accessible entre autres sur l’AppExchange de Salesforce, la Cloud Marketplace d’Oracle et la plate-forme LaunchPoint de Marketo.

Sous le capot, tout est big data. Ou comment associer les informations du CRM à celles du Web, des réseaux sociaux et à des sources de données propriétaires pour comprendre « qui est le plus susceptible d’acheter quoi, et pourquoi ».

Lors du rachat d’Expertmaker (dont le P-DG et fondateur Lars Hard est devenu directeur de l’entité « Data science » au sein de l’équipe « Structured data product and technology » d’eBay), eBay avait évoqué « un voyage de plusieurs années » dans le monde de l’intelligence artificielle.

Pour SalesPredict, l’aventure avait débuté en 2012. L’entreprise russe à l’origine du moteur de recherche Yandex y a mis ses billes au même titre que des fonds comme KGC Capital, pour un investissement global d’un peu plus de 5 millions de dollars (source CrunchBase).

Une partie des employés de la start-up basée en Israël rejoindront le centre R&D d’eBay à Netanya. Le CEO Yaron Zakai-Or, ancien de Microsoft, sera de la partie. Il prendra, sur place, les fonctions de directeur technologique et responsable produit. Son associée, la CTO Kira Radinsky (nommée l’année dernière par Forbes sur la liste des 30 entrepreneurs de moins de 30 ans à suivre dans le secteur de la high-tech à vocation BtoB), devient quant à elle directrice scientifique.

Crédit image : Ingvar Bjork – Shutterstock.com

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur