eBay se débarrasse de Skype en lui proposant une IPO

Mobilité

Le groupe Internet, qui avait acquis Skype au prix fort en 2005, annonce l’introduction du service de téléphonie sur IP. Si les conditions de marché s’améliorent.

eBay a trouvé un moyen de se débarrasser de Skyper avec une sortie vers le haut (si tout se passe bien) : une introduction en Bourse. Le processus d’IPO devrait survenir dans le courant du premier semestre 2010 en fonction de l’état des marchés boursiers.

La rumeur de séparation des deux activités n’est pas nouvelle : les deux co-fondateurs de Skype, qui avaient bien vendu leur service de téléphonie sur IP à eBay en septembre 2005 pour 2,6 milliards de dollars, cherchaient des sources de financement pour extirper leur bébé du groupe d’enchères sur Internet.

Même John Donahoe, Président et P-DG du groupe eBay, reconnaît la difficulté d’exploiter Skype en lien avec ses activités traditionnelles. “C’est un bon business autonome (…) mais il était clair que Skype présentait des synergies limitées avec eBay et PayPal.”  Du coup, le groupe Internet va pouvoir se concentrer sur ces deux coeurs de métiers : le commerce électronique et les moyens de paiement électroniques.

En 2008, Skype a généré un chiffre d’affaires de 551 millions de dollars, en hausse de 44% par rapport à l’année précédente. Mais son résultat net n’est pas communiqué. Désormais, le service de voix sur IP recense 405 millions de membres inscrits. En raison de son potentiel de développement, le business de Skype pourrait atteindre le milliard de dollars d’ici 2011.

Skype sur l’iPhone : énorme succès

Le récent lancement de la déclinaison Skype pour l’iPhone a affolé les compteurs. Dès sa mise à disposition de l’application VoIP pour le smartphone d’Apple, on a recensé un million de téléchargements.

Ce qui a placé Skype pour l’iPhone sur la première marche du podium de l’App Store sur 40 marchés, dont les Etats-Unis, le Royaume-Uni et le Japon. Skype estime désormais que son logiciel est installé sur 6% des iPhone et iPod Touch en circulation.

Mais, pour que Skype déploie ses ailes en toute indépendance, il faudra un vent d’optimisme sur le front boursier. A titre d’illustration, Current Media, la chaîne de télévision fondée par l’ancien vice-président américain Al Gore qui voulait lever 100 millions de dollars, vient de reporter son introduction en Bourse en raison des conditions jugées déplorables de la Bourse.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur