eBay.de ne veut pas stopper les enchères sur les billets du Mondial 2006

Mobilité

Malgré l’appel de la Fédération nationale de football, eBay Allemagne arguant qu’il n’existe aucun fondement juridique pour interdire les transactions.

La vente de billets pour assister aux matches du Mondial 2006 qui se déroulera l’année prochaine en Allemagne (entre le 8 juin et le 9 juillet 2006) ne manque pas d’alimenter les chroniques du Web. Près de deux millions de billets auraient été frauduleusement commandés en ligne depuis le territoire des Etats-Unis, a indiqué le 27 avril un représentant du Comité d’organisation du Mondial. Des adresses e-mails plus ou moins bidons ont été livrées pour commander des billets lors de la première phase de vente de tickets pour les 64 matches du Mondial (1er février-31 mars 2005).

On comprend mieux les risques d’émergence d’un trafic parallèle de ventes de billets en lien avec cet évènement sportif exceptionnel. De manière très officielle, la Fédération allemande de football (Deutsch Fussball-Bund, DFB) a demandé à eBay Allemagne de stopper les enchères liées à l’achat de billets pour le Mondial 2006 sur sa plate-forme transactionnelle. En fin de semaine dernière, eBay.de a refusé fermement cette option. Nerses Chopurian, porte-parole d’eBay Allemagne, a déclaré au journal en ligne NetZeitung qu’il n’existe aucun “fondement juridique” pour dresser une telle interdiction. Toutefois, la plate-forme d’enchères se dit ouvert à une collaboration avec le Comité d’organisation du Mondial pour trouver un consensus sur ce dossier.

Jusqu’en 2006, cinq phases de ventes de billets seront organisées. La deuxième a débuté au début du mois de mai. Sur un total de 3,37 millions de billets mis en vente pour le Mondial 2006, seulement un tiers sont commercialisés directement auprès du grand public. La plus grande proportion est réservée aux invités d’honneurs, aux fédérations nationales de football, aux clubs, aux villes hôtes et stades partenaires.

Mondial 2006 : Méfiez-vous du ver “pro-Sober”
Le 2 mai, Trend Micro, éditeur de solutions antivirus, a diffusé une alerte concernant une variante du ver Sober alias Worm_Sober.s qui se diffuse par messagerie électronique. A travers un email portant comme expéditeur “Admin”, “Hostmaster”, “Info” ou “Webmaster”, les destinataires se voient offrir une pseudo-invitation au Mondial 2006 en Allemagne. Surtout, n’ouvrez pas la pièce jointe (présenté sous la forme “PassWort-Info.zip”, “account-info-tex.zip” ou “autoemail-tex.zip”). Des mails de ce type sont apparus en Allemagne et aux Etats-Unis avec des versions linguistiques locales. Par ailleurs, la société californiennne Eset et son produit phare antivirus NOD32 viennent de détecter une nouvelle variante du ver Sober ? Win32/Sober.P

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur