Eclips rassemble les solutions IP d’Avaya

Mobilité
Information - news

Avaya, ex-filiale de Lucent et fournisseur de solutions de communication, étend ses offres en matière de téléphonie IP avec la sortie en France de nouvelles solutions pour entreprise. La gamme Eclips, composée surtout d’un serveur IP, assure les mêmes fonctions que la téléphonie classique tout en offrant les avantages d’une connexion IP permettant la convergence de la voix et des données.

Reconnaissant que le marché de la téléphonie IP est encore aujourd’hui, malgré les annonces des fournisseurs, un marché de veille où les offres sont plus nombreuses que les demandes, Avaya n’en propose pas moins de nouvelles solutions à destination des entreprises. “Aujourd’hui, tout le monde s’intéresse à l’IP. Les PME?PMI ont certes fait le choix de l’IP plus rapidement que les grands comptes, mais ces derniers devraient y venir assez rapidement. D’autant que beaucoup sont en période de tests”, estime Marc Bovet, responsable avant-vente d’Avaya. Toutefois, il concède que le tout-IP n’est pas encore d’actualité et que le système mixte permettant la mutualisation des deux types de réseaux a encore de beaux jours devant lui.

La gamme ECLIPS, pour Enterprise Class IP Solutions d’Avaya comprend six solutions dont deux sont réellement nouvelles, du moins en France, car les produits sont disponibles aux Etats-Unis depuis novembre dernier. L’offre repose essentiellement sur IP 600, un serveur téléphonique tout IP. Il permet de gérer l’ensemble des flux par l’intermédiaire du LAN ou du WAN. La solution offre des possibilités de CRM en supportant un routage des appels. Par ailleurs, la solution est livrée avec une série d’applications Avaya de type messagerie vocale, fax, CTI. IP 600 est doté d’un moteur de synchronisation afin de mettre à jour les informations de plusieurs IPBX. En outre, ses informations peuvent être récupérées au sein d’un annuaire d’entreprise, compatible avec le format LDAP. Le serveur, qui est au prix de 500 et 750 dollars par port, se destine à des sociétés de 20 à 200 terminaux IP répartis sur le même site. Les sociétés ayant plusieurs sites peuvent intégrer à la solution IP 600 un autre module, le R300, qui permet à des petites structures de moins de 25 personnes au travers d’un réseau WAN (Wide Area Network) de bénéficier des mêmes fonctions que le site central. Il coûte entre 500 et 1 100 dollars par port.

La voix sur IP, une question de priorité

Au sein d’Eclips, on note qu’Avaya renforce la qualité de service concernant le transport de la voix sur réseau IP. Ainsi, le logiciel Definity IP permet d’accorder des niveaux de priorité à la voix. “A la différence des données, la voix est transmise en temps réel et ne peut supporter le moindre retard”, explique Gille Cordesse, responsable marketing pour l’Europe du sud chez Avaya. La solution consiste alors à accorder des niveaux de priorité à ce que l’on veut faire transiter sur le réseau. Pour Gilles Cordesse, les problèmes de voix sur IP ne sont en aucun cas liés à la bande passante même avec un nombre important d’appels. “La voix ne pèse rien. Seule une gestion des priorités permet un bon acheminement de la voix”, mentionne-t-il.

Pour en savoir plus :Le site d’Avaya


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur