Econocom s’invite dans la dématérialisation des factures des ministères français

Mobilité

L’Agence pour l’Informatique Financière de l’Etat (AIFE) a sélectionné Econocom pour gérer la mise en place d’un système de dématérialisation des factures.

Suite à un appel d’offres dans le cadre de son projet de dématérialisation de factures, l’Agence pour l’Informatique Financière de l’Etat (AIFE) a sélectionné Econocom  comme fournisseur pilote.

Spécialiste de la gestion des infrastructures informatiques et télécoms des entreprises et implanté dans 17 pays, Econocom gère plus de 1 millions d’actifs IT et télécoms et 250 000 lignes. Il a généré, en 2011, un chiffre d’affaires de 1,58 milliards d’euros.

Parmi son portefeuille de clients, citons la RATP, Atos Origin, Lafarge, Emailvision, Ricard, Renault, Airbus, la SNCF, Thalès, Pichet, Nexity, le Ministère des Finances belge, EDF, Michelin ou encore Décathlon.

La sélection d’Econocom par l’AIFE ferait suite « à une longue collaboration entre Econocom et différents ministères de l’Etat ».

Cette marche vers la dématérialisation de documents opérée par les administrations françaises s’inscrit dans le cadre du système d’information Chorus, un outil de gestion financière, budgétaire et comptable de l’Etat dont le déploiement a été finalisé début 2012.

La disponibilité de Chorus-Factures doit répondre à un besoin identifié de fluidifier la chaîne comptable et financière au sein de l’Etat.

Actuellement, près de 12 000 factures sont émises par an auprès de différents ministères français, comme ceux de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, du Travail, de l’Emploi et de la Santé et de la Justice.

Le rôle d’Econocom sera de mettre en place un dispositif qui s’appuiera sur la dématérialisation fiscale de factures en mode EDI et PDF du prestataire Cegedim.

 

 

Crédit photo : © Beboy – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur