Edouard Le Goff : “Preventimmo a organisé une base de 3,5 millions de données”

Marketing
Edouard LEGOFF

Fondateur et Président de preventimmo.fr, Edouard Le Goff présente cette société proposant par internet l’établissement d’un État des Risques Naturels, Miniers et Technologiques (ERNMT) et dont la base de données rassemble désormais plus de 3,5 millions de données

ITespresso.fr – Comment est né le projet PreventImmo ? 

 

Edouard Le Goff – Ce projet est né d’un constat : depuis 2006 toute transaction immobilière (achat-vente, location, même saisonnière, ou encore donation) doit être accompagnée d’un État des Risques Naturels, Miniers et Technologiques (ERNMT). Ce dispositif, complexifié et renforcé en juillet 2013 par l’adjonction des prescriptions de travaux et des risques miniers, peut avoir de lourdes implications s’il n’est pas respecté, pouvant aller jusqu’à l’annulation pure et simple de la transaction par les instances judiciaires.

 

En 2006, établir un ERNMT relevait du casse-tête : le marché souffrait de plusieurs dysfonctionnements évidents : informations éparses entre plusieurs administrations, renseignements pas toujours fiables ni à jour,…avec pour conséquence une perte de temps considérable pour les particuliers comme les professionnels et la crainte d’un document, au final, peu fiable.

 

L’innovation radicale apportée par les fondateurs de preventimmo.fr a consisté précisément à organiser et structurer cette matière, soit une base de données exclusive de plus de 3 500 000 données de référence mises à jour quotidiennement. Ces données, souvent hétérogènes, ont été collectées, triées, analysées, ordonnées pour donner naissance, en 2011, après plus de deux ans  de développement, à la première solution d’urbanisme en ligne permettant d’éditer directement en ligne des ERNMT à la qualité garantie, mais également de commander des renseignements d’urbanisme réglementaire tel que des notes d’urbanisme, droit de  prééemption, Certificats,…

 

ITespresso.fr – Pourquoi aucun spécialiste de l’immobilier en ligne ne s’était attaqué à ce sujet ?

 

Edouard Le Goff – Il faudrait leur poser la question ;-) Plus sérieusement, plusieurs ont essayé mais la plupart ont renoncé : collecter, trier, analyser, répertorier 3,5 millions de données + intégrer les mises à jour quotidiennes en provenance des Préfectures ou administrations publiques, ce n’est pas rien ; c’est un vrai travail d’experts, de spécialistes des Big Data couplés aux spécialistes des réglementations urbanistiques et immobilières ;

 

Cela nous a pris  plus de deux ans  de développement pour lancer, en 2010, cette première solution d’état des risques en ligne puis plus généralement d’urbanisme en ligne. Aujourd’hui, nous avons une équipe de 15 personnes au siège, à Sophia-Antipolis, dont 6 sont des experts urbanistes se consacrant à la mise à jour quotidienne des données et à la production de renseignements d’urbanisme.

 

Grace à nos innovations techniques et à un travail complexe, de longue haleine, nous sommes aujourd’hui la référence sur ce marché, loin devant les rares concurrents qui continuent de proposer une offre loin d’être aboutie et fiable.

 

ITespresso.fr – Vous réalisez 1 million d’euros de CA avec 20 % du marché. Quelles sont vos perspectives de croissance ? Pourriez vous dupliquer le modèle en dehors de nos frontières ?

 

Edouard Le Goff – Pour être exact, notre CA annuel, au vu de notre CA mensuel actuel, est de 2 millions d’euros ; nous représentons, en effet, 20 % du marché des ERNMT ; le marché global étant évalué à 2 millions de transactions chaque année, cela signifie que nous produisons 400 000 ERNMT / an, soit un peu plus de 30 000 / mois. Nos perspectives sont ambitieuses : nous envisageons de détenir 50 % du marché d’ici à 5 ans

 

Pour l’international, c’est techniquement faisable, en tenant compte, naturellement, des législations et réglementations qui ne sont pas les mêmes, y compris au sein de l’Union Européenne. Je dois dire que, pour le moment, nous nous concentrons sur le marché français où nous avons encore pas mal de gisements de croissance !

 

ITespresso.fr – Les normes et les règlements se multiplient dans tous les domaines. Pourriez vous décliner votre expertise dans d’autres secteurs que l’immobilier ? 

 

Edouard Le Goff – Chez preventimmo.fr, nous avons des experts de l’immobilier et de l’urbanisme ; mais aussi des experts spécialistes du traitement des Big Data. Nous pouvons donc envisager de mettre cette expertise à profit dans d’autres secteurs économiques, en particulier dans deux secteurs pour lesquels nous avons des ambitions, à savoir en priorité le domaine de l’assurance. Nous aurons sans doute l’occasion d’en reparler d’ici peu.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur