digiSchool : la French EdTech déploie son modèle en Europe

Apps mobilesData-stockageEntrepriseLevées de fondsMarketingMobilitéPublicitéStart-up
digischool-levee-fonds
1 3

Issue du rapprochement de Kreactive et Media Etudiant, digiSchool lève 14 millions d’euros pour pousser ses services d’e-learning au-delà de la France.

C’est une impulsion forte qui vient d’être donnée à digiSchool, du nom d’une société lyonnaise spécialisée dans l’éducation à l’ère numérique (sites et apps mobiles pour l’e-learning).

Elle vient de boucler une levée de fonds de 14 millions d’euros auprès de Creadev (holding d’investissement de la famille Mulliez que l’on trouve derrière le groupe Auchan), de SEPFI (structure similaire de la famille La Villeguerin, Groupe Revue Fiduciaire) et de Bpifrance.

En 2013, digiSchool avait déjà bouclé un tour de table de 3 millions d’euros sous la houlette de la banque publique d’investissement.

La société Internet orientée e-éducation est  issue du rapprochement survenu fin 2011 de Kreactive, fondée par Anthony Kuntz, et de Media Etudiant, créée par Thierry Debarnot. Ce dernier est aux commandes du nouvel ensemble digiSchool.

Disponibles en mode mode multi-écrans (ordinateurs, tablettes, smartphones et bientôt TV), les services prodigués s’adressent aux collégiens, lycéens et étudiants pos-bac, qui souhaitent réviser leurs examens à passer de manière interactive et ludique.

Les programmes sont conçus en collaboration avec des centaines d’enseignants.

Fort du soutien de ce pool d’investisseurs, les objectifs de cette société EdTech sont ambitieux : accélérer pour prendre une échelle européenne.

Après la France (8 millions d’utilisateurs), DigiSchool veut ouvrir son service au Royaume-Uni et en Espagne d’ici la fin de l’année. Ce qui nécessitera un cycle intense de recrutement (en passant de 60 à 100 collaborateurs d’ici fin 2016).

Selon Le Figaro, digiSchool est rentable en France en affichant un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros en 2015.

Son business repose sur la publicité (notamment du display et du native advertising) et des services premium par abonnement.

La société développe aussi une activité offline de salons ciblés portant sur l’orientation scolaire, qui va monter en puissance (10 évènement en 2016, 100 en 2017).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur