EdTech : une levée de fonds transforme Udacity en licorne

EntrepriseGestion des talentsLevées de fondsManagementRessources humaines
udacity-levee-fonds
2 16

Udacity, qui fait figure d’e-université spécial Silicon Valley, lève 105 millions de dollars. Elle veut étendre ses cycles de nanodegrees.

Udacity, plateforme américaine d’apprentissage du code en ligne, vient de lever 105 millions de dollars auprès du groupe Bertelsmann, la société d’investissement Baillie Gifford, l’organisation Emerson Collective (« entrepreuneriat & social ») et le fonds corporate Google Ventures.

Des investisseurs déjà présents comme Andreessen Horowitz, Charles River Ventures, et Drive Capital ont suivi dans ce nouveau tour de financement.

La société rejoint le cercle des licornes en affichant une valorisation supérieure à un milliard de dollars.

Les fonds serviront notamment à développer la présence d’Udacity à l’international, notamment en Inde.

Depuis sa création en 2011, la société californienne à ranger dans la catégorie EdTech (« éducation & technologies ») a levé 160 millions de dollars.

Udacity se présente comme une véritable université en ligne spécial Silicon Valley.

Les premiers cours en mode MOOC prodigués à l’automne 2011 avaient marqué les esprits : Sebastian Thrun (co-fondateur, ex-Google Fellow) et Peter Norvig (Directeur de recherche de Google) avaient proposé une « introduction à l’intelligence artificielle » gratuitement.

Udacity développe des programmes baptisés « nanodegree » (mini-formations certifiantes) sur divers thèmes comme le développement sur Android avec la collaboration de Google.

Une base globale 11 000 étudiants seraient enrôlés dans les nanodeegrees dans le monde.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur