EeePC : Asus vise le haut de gamme avec son netbook S101

Mobilité

Après avoir investi avec succès le créneau des netbooks à bas coûts, Asus propose un nouvel EeePC haut de gamme au design soigné.

Ce n’est pas parce qu’un netbook se classe parmi les PC les moins chers qu’il ne mérite pas quelques modèles haut de gamme. Asus l’a bien compris et propose aujourd’hui son EeePC de “luxe”, le S101. Autant l’avouer, ce netbook mise davantage sur son design que sur des performances supérieures aux EeePC de la marque ou à celles de ses concurrents.

Ses atouts ? Une taille mannequin, avec une épaisseur de 1,8 cm pour un poids total de 1 kg. Il est également doté d’un écran de 10,2 pouces, d’une batterie 4 cellules dispensant une autonomie plutôt confortable, comprise entre 3h30 et 5 heures. Pour séduire, le constructeur taïwanais se distingue en proposant trois couleurs raffinées de coques : chocolat, champagne ou graphite…

Côté performances techniques, rien que de très classique pour un netbook, même d’entrée de gamme : système d’exploitation Windows XP ou Linux, processeur Intel Atom N270 cadencé à 1,6 GHz, 1 Go de mémoire vive de DDR2.

Pour le stockage, Asus propose trois modèles de disques durs à mémoire flash, de 16, 32 ou 64 Go. Le S101 embarque également des connectivités Bluetooth et Wi-Fi 802.11 g/b/n. Et notons la présence d’une webcam intégrée de 0,3 million de pixels.

Mais qui dit haut de gamme, dit également prix revu à la hausse… En France, seul le modèle de 16 Go sous Windows XP sera commercialisé à partir du 7 novembre prochain au prix de … 599 euros. A titre de comparaison, le netbook 1000H d’Asus, doté du même processeur Intel Atom, fonctionnant sous Windows XP – mais offrant un disque dur SSD de 80 Go – coûte 449 euros.

Reste à savoir si Asus vient d’ouvrir une nouvelle niche sur le secteur des netbooks. Le marché reste en tout cas porteur. Selon le cabinet Gartner, il devrait se vendre pas moins de 5,2 millions d’ultra-portables cette année dans le monde. Et les perspectives semblent florissantes : d’ici 2012, 50 millions de netbooks devraient être écoulés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur