Effervescence autour du bitcoin avec la création imminente du fork Segwit2x

E-paiementMarketing
paypal-dossier-bitcoin

Bitcoin va se scinder en deux à compter du 16 novembre prochain avec la création d’un fork, fruit d’un désaccord entre deux camps rigoureusement opposés.

Le bitcoin, la crypto-monnaie la plus populaire, va avoir droit à un fork, créant de facto une séparation en deux de celui-ci.

Connu sous le nom de SegWit2x, il va en effet aboutir à la création de deux versions concurrentes de la monnaie, soulevant la question de laquelle a la légitimité sur le bitcoin « réel »*.

La rupture semble si forte que les deux camps se disputent également l’utilisation du symbole BTC.

Le désaccord porte sur la manière de mettre à jour le logiciel sous-jacent au bitcoin.

Les blocs qui sont ajoutés toutes les 10 minutes à la blockchain du bitcoin pour enregistrer les dernières transactions seraient trop petits selon les partisans du fork. Il s’agirait de les doubler à 2 Mo.

Selon ces derniers, ce serait le meilleur moyen de faire face à la croissance rapide du réseau Bitcoin mais aussi en vue de réduire les frais de transaction grandissants qui accompagnent cette croissance.

Il s’agit de consortiums de « mineurs », les personnes qui exploitent des parcs de machines puissantes, dont certaines basées sur des ASIC spécifiques.

Un groupe de développeurs qui maintient le logiciel de base sous-jacent à l’actuel bitcoin n’est pas favorable à l’augmentation de la taille des blocs. Il estime qu’il existe d’autres solutions plus pertinentes pour faire face à la croissance du nombre de transactions. Parmi ceux-ci, se trouve Samson Mow, le directeur de la société Block Block.

Reste à savoir quelle version du bitcoin prévaudra après la création de ce fork. Cela dépendra largement du choix des « mineurs ».

Ces derniers, réunis en mai derniers à New York aux côtés de développeurs et d’investisseurs dans le cadre du sommet « Consensus 2017 », avaient décidé de l’implémentation de SegWit2x.

Une première étape est intervenue au cours de l’été avec l’activation de SegWit (« Segregated Witness »). Cette modification, proposée par l’un des développeurs de Bitcoin Core, optimise l’espace dans les blocs afin d’y inclure un plus grand nombre de transactions.

La deuxième étape consisterait en l’élargissement de la taille de ces blocs. Le fork est censé être créé au bloc 494 784 de la blockchain du bitcoin actuel. Ce qui amène à la date du 16 novembre.

Si l’on examine la croissance abrupte de la valeur du cours du bitcoin ces dernières semaines, on pourrait penser que la devise n’est pas sujette à une tourmente. Mais c’est bien l’arrivée imminente d’un fork qui rend la devise ultra-attractive.

En effet, ceux qui possèdent des bitcoins avant la création du fork posséderont le montant dans la nouvelle devise, en plus de l’actuelle – ce qui ne signifie pas pour autant que leur valeur va doubler.

De quoi faire tourner la tête à certains mais aussi semer le doute sur la crypto-monnaie phare, encore associée pour beaucoup à l’affaire MtGox.

* Certains défenseurs de SegWit2x affirme qu’il n’en naîtra pas de nouvelle crypto-monnaie.

(Crédit photo : honglouwawa – Shutterstock.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur