eFront monte bientôt au front des ASP

Mobilité

La rentrée de septembre promet de nouvelles offres sur le marché des ASP. Parmi elles, eFront veut séduire les PME-PMI avec des applications de base : agenda, gestion des contacts et des tâches, service de messagerie, services Internet, etc. Principal défi pour la start up positionnée sur ce marché horizontal ? Se différencier au delà de la tarification.

Créé en mars 1999, eFront lance en septembre prochain ses services en mode ASP, Application services providing. Cette société de 25 personnes réparties entre Paris et Londres veut apporter, outre la location d’applications en ligne, de nouveaux services aux entreprises. Mais, pour le moment, eFront annonce surtout des applications de base. La start up attaquera donc le marché des ASP à la rentrée avec un positionnement relativement proche de celui de Contact Office qui éprouvait son modèle économique sur le Web belge en mars dernier avec la gestion de contacts (voir édition du 5 juillet 2000) ou encore celui de Virtual Computer qui promet une offre plus large que le front office avec l’accès Internet et des applications de bureautique et d’ERP avec SAP et CCMX (filiale du groupe APAX) en septembre prochain (voir édition du 3 avril 2000) Aussi, eFront se différencie avec des fonctionnalités utiles aux communautés de commerciaux en offrant la gestion d’opportunité (des portefeuilles d’affaires) et la gestion de compte. Bien sûr, les applications de ce nouvel ASP seront hébergées chez Colt, en toute transparence pour le client.

Parmi les fonctionnalités de base de FrontSales.com, l’offre d’eFront accessible via le navigateur standard et sur abonnement, on trouve le premier équipement des fonctions de front office. Au menu : des applications classiques avec le gestionnaire de contacts et de sociétés, le suivi des opportunités, l’agenda, la gestion des tâches, le service de messagerie, des outils pour produire des projections et des rapports. Fonctionnalité plus rare sur ce segment de marché : eFront assure également l’intégration aux ordinateurs de poche. Ainsi, ses abonnés pourront synchroniser directement leurs Palm, Psion et autres terminaux sous Windows CE directement avec le serveur Web. eFront propose en outre des services et des contenus au travers de ses partenaires : Dun & Bradstreet pour l’achat d’adresses, Mappy pour les services d’itinéraire et de guidage, Clever pour les services SMS, Les Echos et Net2One pour l’information, etc. Olivier Dellenbach, fondateur et PDG d’eFront, précise que “le ticket d’entrée de l’offre FrontSales.com démarre à partir de 99 F HT par mois et par utilisateur pour un commercial en solo. Et atteint 199F HT par mois et par utilisateur pour un commercial au sein d’une équipe abonnée à l’offre “FrontSales Entreprise”. Celle-ci fait bénéficier d’outils communautaires tels que l’agenda partagé et l’accès protégé en fonction des droits utilisateurs. Enfin, il faudra compter environ 250 F HT par mois pour une prestation comprenant toutes les options.” S’ajouteront, par exemple, la synchronisation avec les principaux ordinateurs de poche : 30 F HT par mois pour le PalmPilot, 50 F HT par mois pour l’iPaq PocketPC ainsi que la facture mensuelle de services optionnels comme l’envoi de SMS, télécopies, achat d’adresses, etc. Enfin, toujours selon Olivier Dellenbach, eFront offrira plus tard des fonctionnalités servant les activité de conseil comme la gestion du temps et la gestion de la connaissance.

A noter cet élément différentiateur de ce nouvel ASP : l’absence de partenariat avec les éditeurs. Olivier Dellenbach explique :“eFront offre la location de ses applications en ligne développées sur la base d’une technologie propriétaire baptisée eFrontWare”. Et au cours des prochains mois, eFront devrait proposer sous cette marque des technologies aux acteurs qui se positionneront sur le marché des ASP?

Pour en savoir plus :

eFront


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur