Elections US : Google accusé de censurer les blogs pro-Clinton sur Blogger

Mobilité

Des blogueurs pro-Clinton se disent victimes d’attaques par des activistes pro-Obama. Une situation délicate pour Google.

Une vague de protestations a secoué la blogosphère politique en début de semaine. Des blogueurs pro-Hillary Clinton utilisant Blogger, la plate-forme de blogs de Google, se sont plaints d’attaques visant leurs sites, selon des motifs politiques.

Les blogs, tous tenus par des supporters de l’ancienne candidate démocrate, contenaient des posts hostiles au candidat démocrate Barack Obama. Les blogueurs concernés ont reçu un mail de Google les informant que leur blog était considéré comme frauduleux : “Vous êtes pour le moment dans l’incapacité de publier des messages, jusqu’à ce que notre service confirme que votre blog n’est pas un spam”, a alors déclaré Google aux intéressés.

L’incident a dégénéré en mini-scandale, alors que les élections primaires se sont achevées il y a un mois et que les plaies entre les pro-Obama et les pro-Clinton peinent à se refermer. Parmi les blogs concernés se trouvaient bluelyon.blogspot.com, comealongway.blogspot.com, hillaryorbust.blogspot.com et mccaindemocrats.blogspot.com.

“Coupable, jusqu’à preuve du contraire”

Les blogueurs incriminés ont immédiatement accusé des activistes pro-Obama d’avoir dénoncé leur blog auprès de Google comme étant une passerelle à spam. Plus qu’aux supporters d’Obama, les blogueurs en veulent a Google, qu’ils accusent d’appliquer le principe du “coupable jusqu’à preuve du contraire.”

Google n’a pas totalement démenti cette version des faits lundi 30 juin, précisant toutefois qu’un problème temporaire a bloqué certains comptes Blogger. L’un des porte-parole de la plateforme, Adam Kovacevich a déclaré que la publication de posts chez les blogs affectés avait depuis été réactivée.

Les blogueurs “censurés” se disent cependant amers : “Sans prévenir, sans excuse ni explication, j’ai de nouveau été autorisée a publier des posts”, explique l’auteur du blog Come a Long Way. Comme la plupart des blogueurs concernés, cette dernière a déjà migré son blog vers une autre plate-forme concurrente, comme WordPress.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur