Elite x3 : le « smartphone-PC » de HP a la France en ligne de mire

MobilitéOS mobilesSmartphones
hp-elite-x3-france
4 0

L’Elite x3, ce smartphone sous Windows 10 Mobile que HP présente comme un PC, sera accessible en France au mois d’août, à partir de 699 euros HT.

L’arrivée de l’Elite x3 sur le marché français se précise.

Ce smartphone, que HP présente comme un PC, sera commercialisé au mois d’août à partir de 699 euros HT (soit environ 840 euros TTC).

L’annonce d’un prix hors taxes illustre le positionnement du produit, dont la commercialisation sera – tout du moins dans un premier temps – restreinte aux circuits BtoB.

On tient effectivement un appareil haut de gamme, décrit comme « le seul terminal qui remplace tous les autres ».

Au menu, un écran de 5,96 pouces en 2 560 x 1 440 pixels, 4 Go de RAM, 64 Go pour le stockage (extensible, en théorie, de 2 To via une microSD), des capteurs d’images de 8 et 16 mégapixels, le Wi-Fi ac bibande et une batterie de 4 150 mAh.

Sous le capot, on trouve une puce Snapdragon 820 dotée de 4 cœurs ARM 64 bits (deux à 2,15 GHz ; les deux autres à 1,6 GHz), d’une solution graphique Adreno 530 à 624 MHz et d’une plate-forme de connectivité X12 avec prise en charge de la LTE Catégorie 12 à 600 Mbit/s descendants et 150 Mbit/s montants.

Dans la pratique, l’Elite x3 est limité à la LTE Catégorie 6 (300/50 Mbit/s) sur chacun de ses deux emplacements SIM. Quant au système d’exploitation, il s’agit de Windows 10… Mobile (étonnant si on considère, comme HP, qu’il s’agit d’un PC).

L’Elite s’habille en PC

Le ticket d’entrée à 699 euros HT vaut pour le smartphone seul. Il faudra compter 1 249 euros HT (environ 1 499 euros TTC) pour s’offrir le pack contenant la station d’accueil desktop et le Mobile Extender, qui permet de convertir l’Elite x3 en notebook 12,5 pouces avec une batterie supplémentaire et quelques interfaces de communication.

HP n’exclut pas, à terme, une distribution via les opérateurs, comme nous le confiait, peu avant l’annonce officielle du smartphone au Mobile World Congress, Philippe Chaventré, qui pilote l’activité Systèmes personnels chez HP Inc France.

Tout dépendra de la réception du produit, qui dispose des certifications IP67 et MIL-STD-810G avec son châssis de 16,1 x 8,3 cm, pour 7,8 mm d’épaisseur en son point le plus fin et 195 g sur la balance.

hp-elite-x3-mobile-extender

Outre des partenariats stratégiques comme celui noué avec Salesforce (qui va précharger son application Salesforce1 sur l’Elite x3), HP fait valoir les fonctions de sécurité prises en charge par le Snapdragon 820 : Secure Boot, TPM 2.0, chiffrement de l’image système…

On surveillera aussi la solution HP Workspace. Proposée sur abonnement, elle doit simplifier l’exécution d’apps « legacy » (.NET, 32 bits) virtualisées en créant, dans un catalogue dédié, une icône pour chacune d’entre elles et en gérant l’authentification sur Active Directory.

On peut aussi envisager l’entrée en jeu de fournisseurs d’accessoires tiers exploitant le connecteur 5 points intégré au dos du téléphone. De quoi constituer une offre verticale sur le modèle de ce que HP propose déjà avec une sélection de tablettes, dont l’ElitePad 1000.

Crédit photos : HP


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur