EliteBook Revolve : le Tablet PC retrouve du crédit chez HP

Mobilité
HP EliteBook Revolve

Dans la pure tradition des hybrides sous Windows 8, le Tablet PC retrouve une aura au catalogue de HP avec le modèle EliteBook Revolve.

Pour aborder le tournant de l’informatique nomade sous l’angle de la cohabitation entre ordinateur personnel et tablette numérique dans un facteur de forme hybride, HP redonne du crédit aux Tablet PC avec l’EliteBook Revolve.

S’appuyant sur le constat d’IDC, qui estime que 65% des ordinateurs vendus en 2013 seront portables, la multinationale américaine amorce cette réincarnation matérialisée par une convergence du hardware, à mi-chemin entre ardoises et notebooks.

C’est dans cette optique que Pascale Dumas, directrice générale de la division Impression et Systèmes Personnels (PPS) de HP France, annonçait à l’automne la couleur d’une offensive sur les convertibles, “voués à devenir essentiels“.

Yann Guérin, responsable des produits professionnels au sein de la même entité, acquiesce : “Les employés recherchent des terminaux flexibles et capables de s’adapter à toutes les situations“.

Illustration avec cet EliteBook Revolve, dont l’écran IPS de 11,6 pouces (1366 x 768 points), quoique indissociable du clavier rétroéclairé, est presque un électron libre : il repose sur une charnière centrale autour de laquelle il pivote à 360 degrés, uniquement dans le sens antihoraire.

À la verticale, le panneau peut se rabattre sur l’une ou l’autre de ses faces, pour le transport ou l’utilisation en mode “tablette”, avec néanmoins un châssis imposant : 22 mm d’épaisseur pour 1,34 kg.

Une impression de robustesse se dégage effectivement du revêtement de magnésium renforcé – qui répond au standard MIL-STD-810G – et trouve une continuité dans la protection Gorilla Glass 2 appliquée à la dalle tactile multitouch (10 points de contact).

Le choix de processeurs Intel Core de 3e génération (i3, i5 et i7 sous Ivy Bridge) confirme cet EliteBook dans son positionnement haut de gamme. Même constat avec une mémoire vive extensible à un maximum de 12 Go et une sélection de SSD jusqu’à 256 Go.

Hormis deux ports USB 3.0, une interface DisplayPort avec accélération graphique, l’Ethernet Gigabit et une webcam 720p accompagnée de deux microphones à réduction d’écho, la connectivité inclut Wifi 802.11n, Bluetooth 4.0… et NFC (Near-Field Communication), pour les communications à courte portée.

Modem 3G/4G et stylet restent néanmoins inscrits au catalogue des options, pour un prix encore non communiqué, alors même qu’il n’est plus qu’une question de semaines avant le lancement commercial du produit, initialement aux États-Unis.

La situation est plus claire concernant les solutions d’administration livrées de série, et qui satisferont essentiellement les besoins des PME.

Citons Client Management pour la télédistribution et la gestion de conformité, Custom Integration pour le déploiement de masters, Client Security pour exploiter le chiffrement, la protection du BIOS ou encore le TMP (module de plate-forme sécurisée).

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien les enseignes du high-tech en France ?

Crédit photos : HP


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur