Elysée 2012 : l’ébauche du programme numérique de François Hollande

EntrepriseGouvernanceRégulations

Dans sa réponse à l’appel du Collectif du numérique, le candidat PS souligne “l’enjeu de la transformation numérique de l’économie et de la société”. Mais cela manque de propositions concrètes.

Parmi les candidats à la présidentielle qui ont envoyé une réponse au Collectif du numérique, il y a ceux qui ont peaufiné leur dossier avec des orientations et des propositions détaillées (c’est le cas de Nicolas Sarkozy) et ceux qui se sont contentés d’envoyer un “courrier” plus condensé, dirons-nous (François Hollande).

Quitte à donner l’impression de ne pas porter un réel intérêt au monde numérique et d’alimenter un certain flou, faute d’apporter des réponses concrètes.

Et pourtant, François Hollande assure qu’il défend avec force et vigueur “l’enjeu de la transformation numérique de l’économie et de la société”.

Le candidat PS dresse d’abord un tableau sombre de l’ère Sarkozy : croissance en panne des PME, carence des capacités d’investissement, décrochage de la R&D industrielle, remise en cause du statut des Jeunes Entreprises Innovantes (JEI), manque d’ambitions dans l’open data…

Dans le courrier, quelques idées fortes de son programme se dégagent.

Gouvernance Internet

“Je souhaite que l’action de l’Etat dans le numérique soit guidée par une stratégie ambitieuse et cohérente et qu’elle s’appuie sur une expertise solide”.

“La gouvernance du numérique devra être repensée pour mettre fin à l’éparpillement des forces.”

Pas la moindre allusion au Conseil national du numérique, dont la légitimité et la représentativité semblent remises en cause.

Emploi et secteurs IT

Là aussi, la réponse nous laisse sur notre faim.

“A côté des ingénieurs, il y a urgence à former des jeunes de qualification intermédiaires dans des secteurs tels que la programmation, l’administration de réseau, la numérisation et l’archivage ou la gestion des communautés.”

Formation au numérique

“L’éducation ne devra pas seulement faire des élèves des consommateurs du numérique mais aussi des créateurs.”

“Il y aura donc un grand plan pour le numérique dans la formation : soutien au développement des supports pédagogiques numériques, formation des enseignants, ouverture à toutes les séries des baccalauréats généraux et technologiques d’une spécialité optionnelle tournée vers le numérique.”

(Lire la suite page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur