Elysée 2012 : les médias en ligne face à des pics de trafic

Marketing

Des médias en ligne (RTBF, Le Monde) ont vu leur trafic exploser en raison du 2ème tour de l’élection présidentielle. Des instantanés sur les montées en charge donnent le vertige.

Les serveurs des médias en ligne ont été très sollicités dans la journée du dimanche lors du deuxième tour de l’élection présidentielle.

Et, pour absorber les pics de trafic, la contribution des spécialistes techniques pour la diffusion des contenus sur Internet (content delivery network ou CDN en anglais) s’est révélée décisive.

Via Twitter, deux exemples ont été repérés.

Parmi les médias qui ont tirer parti de cette évènement français figure le site Internet de la chaîne télé belge RTBF.

Celui-ci n’a pas attendu 20h00 pour publier des estimations sur les résultats du second tour de l’élection présidentielle.

D’autres médias francophones se sont distingués de cette sorte.

Et cela s’est ressenti en termes de charge pour le site RTBF.be…multiplié par 45.

Son hébergeur Infomaniak a fourni des précisions sur l’ampleur (voir premier graphe).

Source Infomaniak

 

On observe deux pics dans la journée de dimanche.

Le premier entre 12h00 et 14h00 avec une pointe à plus de 10 Gigabits par seconde.

Et un seconde vague énorme dans la tranche 17h00 – 20 h00 avec une pointe à 17,48 Gbit/s.

Dur de tenir le choc de l’actualité : le site de la RTBF était parfois difficilement accessible.

Et ça chute d’un seul coup à 20h00. C’est assez flagrant : l’interdiction de diffusion des évaluations des résultats du second tour est levée en France, les grands médias de l’Hexagone prennent le relais.

Selon un porte-parole de Cedexis, on a observé “un pic important de trafic vers 20h00 lorsque le trafic est revenu vers les sites médias français”.

 

Chez ce prestataire qui joue le rôle “d’aiguilleur du Net” et de “météorologue du cloud” (en guidant les sites Web à trouver les meilleurs CDN en fonction des besoins), on trouve des clients Internet comme Le Monde, France TV, Arte, Le Parisien.

“Plusieurs CDN ont été utilisés pour conserver une performance optimale.”

C’est le cas du site LeMonde.fr qui a rapidement fourni un premier instantané de la montée en charge.

Olivier Grange-Labat, Chief Technical Officer du Monde Interactif, évoque un pic impressionnant via Twitter : “20h sur lemonde.fr : pic de trafic à 4 Gpbs chez @edgecast”.

Il faut encore des ressources plus tard : “… + 900 Mbps supplémentaires chez @cotendo”.

<p>Source : @ogrange</p>

Les CDN sont appelés à la rescousse pour tenir face à l’afflux de trafic. Et parfois il est nécessaire de faire appel à plusieurs spécialistes dans ce domaine.

Ainsi, selon nos informations, lors du soir du premier tour (dimanche 22 avril), le point de présence (POP) parisien du CDN Cotendo (désormais propriété d’Akamai) avait rencontré quelques turbulences vers 18h00.

Entre deux tours, il n’y a pas que dans le monde politique où l’on apprend à mieux maîtriser la situation…

 POP : France IX a ressenti aussi une secousse
Lors du duel télévisé Hollande – Sarkozy à la télé (mercredi 2 mai) et qui était disponible en simultané en mode streaming sur Internet, France-IX a observé une augmentation sensible du trafic à 130 Gbit/s. “Ce qui représente un record pour le point d’échange Internet français.”

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur