Elysée 2012 : Nicolas Sarkozy raconte ses états d’âme numériques

Entreprise

Le “président-candidat” a rencontré des étudiants dans les locaux Epitech (Groupe Ionis). Petite parenthèse dans les métiers du numérique et du Net. “Comme l’Amérique, tout d’un coup, tout est possible.” (bonus vidéo)

Petite incursion dans le numérique du candidat UMP à la présidentielle.

Samedi 14 avril, Nicolas Sarkozy s’est rendu sur le campus numérique du Groupe Ionis situé au Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne).

Le “président-candidat” a rencontré des étudiants de l’établissement privé d’enseignement supérieur dédié à la formation des métiers du numérique et de l’Internet (en fait 5 écoles : EPITA, Epitech, SUP’Internet, e-artsup, ETNA).

Il était accompagné de Nathalie Kosciusko-Morizet, ancienne secrétaire d’Etat à l’Economie numérique et porte-parole de la campagne dans la course à l’Elysée, mais aussi de Laure de la Raudière, député UMP (Eure-et-Loir) spécialiste des dossiers du numérique.

“L’aventure que vous, vous vivez dans le domaine du numérique est extraordinaire. Je vois lorsque vous en parlez que vous êtes passionnés”, a déclaré Nicolas Sarkozy.

“Le numérique, c’est comme l’Amérique où tout d’un coup tout est possible.”

Selon la contribution disponible sur le site de campagne La France Forte, Nicolas Sarkozy a abordé “les difficultés rencontrées par les jeunes” (précarité, marché du travail…) tout en apportant des précisions sur son programme (“la banque de la jeunesse” en particulier pour le financement des études et de logement).

Petit passage dans la structure d’incubation du Campus numérique pour visiter les locaux de la start-up Melty Network.

C’est un portail d’actualité des 16-30 ans créé par d’anciens élèves de l’Epitech en 2008 (le fondateur Alexandre Malsch, diplômé Epitech, prendra fin avril les fonctions de vice-Président du Conseil national du numérique).

Cette start-up, qui dispose d’un effectif de 50 salariés, en a profité pour faire une vidéo du passage de Nicolas Sarkozy (ci-dessous).

Il a précisé que toutes les universités devraient disposer d’une structure d’incubation en lien avec les entreprises à l’instar d’Epitech.

“Le numérique est un symbole qui permet de décloisonner une société qui est un peu cadenassée.”

Rue89 avait récupéré un e-mail envoyé la veille par la direction du groupe d’enseignement aux étudiants pour les appeler à “faire le meilleur accueil à notre Président” et à “être à la hauteur”.

Parallèlement, un tract baptisé “Pas de sarko à Epitech” protestait contre la venue de Nicolas Sarkozy “à neuf jours de l’élection présidentielle” (copie écran ici).

“Que penser d’une école qui est sous les ordres d’un parti politique qui risque de perdre les prochaines élections ? Un parti qui a mis en place Hadopi ?”.

Au diable la finesse, on tape là où ça fait mal…

(Source photo : http://www.lafranceforte.fr/)

La vidéo de l’interview de Melty

“La vidéo des coulisses de la visite” (source NS 2012, site officiel de campagne)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur