EMC automatise le stockage à la demande

Cloud

L’idée de consommer les ressources informatiques à la demande fait son chemin. Après IBM, c’est au tour d’EMC de lancer un service conçu selon ce principe. Bien sûr dédié au stockage, son originalité est d’être entièrement automatisé.

IBM n’est pas le seul fournisseur informatique à promouvoir le computing on demand, nouvelle approche de l’informatique consistant à vendre puissance de calcul ou capacité de stockage, à la demande, au gré des besoins des clients (voir édition du 2 janvier 2003). Voilà qu’EMC, un des principaux vendeurs d’équipements de stockage, qui vient par ailleurs d’annoncer le rachat de l’éditeur Legato (voir édition du 8 juillet 2003), est lui aussi sur le point de dévoiler un service d’allocation de capacité de stockage conçu selon les principes de flexibilité édictés plus haut.

A dire vrai, OpenScale ? c’est le nom de cette offre – n’est pas tout à fait nouveau puisqu’elle est proposée depuis 1999 à certains clients triés sur le volet. La nouveauté c’est sa généralisation à tous les utilisateurs des équipements de EMC, tels ceux des gammes Celerra, Symmetrix et Clariion. Parallèlement le processus de demande de ressources, d’estimation de la consommation des clients et de facturation a été automatisé et se gère via un service en ligne. Concrètement, un serveur est placé au coeur de l’infrastructure des clients. Ce serveur, grâce à un logiciel spécifique, mesure l’utilisation des divers équipements de stockage : commutateur Fibre Channel, serveurs NAS, outils d’administration associés… Lequel logiciel est interfacé à un système de facturation. C’est cette automatisation du suivi de la consommation des clients qui est, semble-t-il, la grande innovation apportée par EMC, notamment par rapport aux offres concurrentes d’IBM ou HP.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur