EMC, contré de toutes parts, reste serein

Cloud

Le numéro 1 du stockage informatique, EMC, est la cible d’attaques répétées de ses concurrents. Après l’annonce d’une coopération mutuelle entre IBM et Compaq, c’est au tour de Hewlett-Packard d’offrir une nouvelle solution de stockage d’une capacité supérieure à celle que propose EMC avec sa solution Symmetrix 8000.

L’explosion du marché des solutions de stockage entraîne une concurrence effrénée de la part des différents acteurs de ce marché. A en croire IDC, le marché des infrastructures de stockage devrait ainsi passer de 16,6 milliards de dollars aujourd’hui à 53 milliards en 2003. Et, à voir les dernières annonces, EMC, leader de ce secteur avec plus de 30 % du marché, a de quoi avoir quelques inquiétudes. Les dernières annonces de ses concurrents sont autant d’attaques auxquelles la société devra répondre de manière efficace et rapide. Pour le moment, aucune offre nouvelle n’est annoncée du côté d’EMC avant la fin de l’année.

Hewlett-Packard vient de lancer sur le marché son XP512, un nouveau système capable de stocker jusqu’à 24 téraoctets. Une performance technique qui détrône le Symmetrix 8 000 d’EMC qui ne dépassait pas les 19,1 téraoctets (voir édition du 28 avril 2000). Le XP152 incorpore ce qui se fait de plus avancé sur le marché en matière d’architecture de stockage en proposant le Fiber Channel de bout en bout. Le produit est plus cher que son concurrent Symmetrix 8000. XP512 est disponible à partir de 4 millions de francs contre 1 million pour EMC. Toutefois l’avance d’HP risque d’être de courte durée puisque certaines sources parlent déjà de centaines de téraoctets pour septembre. Il n’en reste pas moins qu’HP devient un concurrent sérieux.

IBM, considéré comme numéro trois derrière Compaq dans les ventes des solutions de stockage mainframe avait donné le ton de ce tir groupé sur EMC en annonçant un partenariat commun avec Compaq en vue de commercialiser leurs offres conjointement (voir édition du 10 juillet 2000).

Face aux annonces des concurrents le Pdg d’EMC France, André Andrieux reste serein. “Les annonces des différents constructeurs de serveurs valident plutôt le marché du stockage et montrent que nous allions dans le bon sens dès le départ”, affirme-t-il. EMC, qui a dépensé cette année 800 millions de dollars pour le développement de solutions de stockage et qui devrait en dépenser un milliard en 2001, n’entend pas baisser les bras. “Notre stratégie est de garder un tiers du marché à l’avenir. Quant aux annonces faites par nos concurrents, elles ne sont qu’une réponse à nos annonces d’avril lors du lancement de Symmetrix 8000. Pour IBM, ce n’est qu’une étape de plus pour avoir une solution de stockage et son alliance avec Compaq est une solution tactique pour essayer de mieux vendre son produit Shark. Quant à HP, la différence des produits ne se fera pas au niveau de la capacité de stockage, mais plutôt dans l’aptitude à assurer un fonctionnement en continu” déclare avec conviction André Andrieux.

EMC France est une filiale a part entière d’EMC Corporation basée aux Etats-Unis. Entièrement tournée vers les solutions de stockage, EMC s’est imposée comme le premier fournisseur mondial de systèmes, de logiciels, de services et de réseaux dédiés au stockage intelligent d’informations d’entreprises en environnements hétérogènes. EMC propose des solutions sur environnement mainframe, Unix et NT. Une hétérogénéité souvent absente des solutions proposées par ses concurrents. Selon André Andrieux, EMC vise aussi à rendre l’intéropérabilité entre serveurs le point crucial de la stratégie de l’entreprise au point de développer un laboratoire spécialisé dans ce domaine. EMC France compte parmi ses clients des sociétés comme Europcar, BNP, Crédit Lyonnais, Carrefour, AXA France Assurances, soit 29 sociétés représentées au CAC 40.

Pour en savoir plus :

* EMC

* Hewlett-Packard

* IBM


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur