EMC porte plainte contre HDS pour violation de brevets

Mobilité

Selon le leader des solutions de stockage EMC, Hitachi Data System aurait violé six de ses brevets. EMC a porté l’affaire notamment devant l’International Trade Commission afin que que Hitachi cesse l’utilisation de ces techniques.

Les alliances à répétition, les politiques d’interopérabilité entre différentes solutions nous laissaient presque penser que tout se passait pour le mieux dans le meilleur des mondes entre les acteurs de solutions de stockage. L’actualité nous rappelle qu’il n’en est rien, et la compétition entre ces acteurs n’a semble-t-il jamais été autant exacerbée, notamment depuis que le numéro un, EMC, a affiché des résultats en perte de vitesse.

Le leader du stockage – titre aujourd’hui contesté notamment par Compaq (voir édition du 22 août 2001) – décide de se battre dans un tout autre registre que celui des produits afin de garantir sa place. EMC vient en effet de porter plainte contre Hitachi Data System (HDS) qu’il accuse d’avoir violé six de ses brevets. Deux de ces brevets concernent le logiciel de réplication de données SRDF (Symmetrix Remote Data Facility) d’EMC. SRDF est une solution de mirroring en ligne, indépendante de l’hôte, qui duplique les données du site d’exploitation sur un ou plusieurs systèmes Symmetrix cibles physiquement séparés. La plainte porte aussi sur deux autres brevets liés au logiciel TimeFinder, lequel est destiné aux systèmes de stockage Symmetrix. Ce logiciel permet d’effectuer des tâches de production en parallèle tout en maintenant une disponibilité maximale des données pour les utilisateurs. Les deux autres brevets touchent à la migration et au stockage de données d’unité centrale. Les plaintes déposées auprès de la cours de justice du Massachussetts ainsi qu’auprès de l’ITT (International Trade Commission) visent ainsi les solutions Horc, Hoarc ou encore ShadowImage d’Hitachi.

EMC a l’habitude de défendre ses droits

Ce n’est pas la première fois qu’EMC porte plainte pour violation d’un de ses brevets. En octobre 2000, EMC poursuivait déjà en justice StorageApps pour trois brevets notamment sur la virtualisation de stockage. L’affaire a pris un nouveau tour suite au rachat de StorageApps par Hewlett-Packard qui n’a pas manqué de reprendre à son compte la technologie incriminée.

2001 a été une véritable année noire pour EMC qui accuse une perte nette de 508 millions de dollars et un chiffre d’affaires en baisse de 20 %. EMC a dû en plus faire face à une politique de prix agressive de la part de ses concurrents (Compaq, HDS, IBM, Network Appliance…) et à des alliances majeures comme celle de Sun et HDS (voir édition du 09 août 2001).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur