EMI accusé de violation de droits d’auteur

Mobilité

Après avoir fait la guerre au téléchargement illégal, la maison de disque est à son tour accusée de violation par le groupe King Crimson.

Le groupe EMI a été accusé d’hypocrisie et de violation de droits d’auteur après avoir mis en ligne illégalement de la musique d’un groupe de rock. Dans son blog, Robert Fripp, leader et fondateur dans les années 70 de King Crimson, accuse EMI d’avoir mis en ligne la musique de son groupe sans en détenir les droits de téléchargement.

“C’est un peu fort de punir les clients coupables d’avoir téléchargé illégalement du contenu protégé par les droits d’auteur EMI quand EMI est lui-même coupable de violation”, écrit-il. “Il y a quelques mois, l’avocat d’EMI […] nous a dit : ‘J’ai fait de mon mieux’. Mais ce n’est pas assez lorsque l’on publie du contenu sous copyright qui ne nous appartient pas.”

Robert Fripp a expliqué que le groupe avait rompu son contrat avec EMI parce qu’il jugeait insuffisant le montant des droits versés par la maison de disque pour le téléchargement de la musique de King Crimson. Le groupe est actuellement en procès pour réclamer le remboursement des ventes effectuées en ligne.

Adaptation de l’article EMI accused of copyright violation de Vnunet.com en date du 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur