Emmanuel Macron en visite chez Acome : la fibre coopérative

Mobilité
emmanuel-macron-acome

Le nouveau ministre de l’Economie Emmanuel Macron s’est rendu dans la Manche pour visiter Acome, une coopérative atypique impliquée dans la fibre optique.

Premier déplacement en très haut débit pour Emmanuel Macron. Le nouveau ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, a effectué une visite dans la Manche pour rencontrer la direction et le personnel d’Acome.

Installée à Romagny, cette Société coopérative et participative (Scop), qui emploie 1350 employés, a développé un savoir-faire en matière de conception de câbles électriques et high-tech et enfin la fibre optique.

Un modèle exemplaire constitué en groupe industriel coopératif pour réconcilier les salariés et les dirigeants d’entreprise, estime Emmanuel Macron. Dans une interview accordée à Ouest France, il déclare que “la scop illustre très bien l’idée que je me fais de l’entreprise : une collectivité humaine qui est aussi la propriété de ceux qui la font.”

C’est le signe particulier de ce statut d’entreprise : chaque salarié peut devenir associé après trois années passées dans la structure.

Selon le profil de la coopérative réalisée par le quotidien régional, Acome est présenté comme “le leader mondial de la fibre optique”. La société affiche chiffre d’affaires de 403 millions d’euros en 2013 (contre 384 millions en 2012).

La répartition des segments d’activités est équilibrée : automobile et solutions embarquées (38 %), réseaux télécoms et infrastructures (37 %), solutions et réseaux bâtiments (25 %).

En 2013, Acome, acronyme de Association coopérative d’ouvriers en matériel électrique, a investi 11 millions d’euros, dont 70 % sur le site de Romagny (X2 escompté cette année).

Interrogé par Les Echos en juin, le P-DG Jacques de Heere indiquait qu’il comptait surfer sur l’essor de la fibre optique censée couvrir une grande partie du territoire français d’ici 2022.

“Avec l’essor du très haut débit, le marché de la bonne vieille paire de cuivre commence à se rétracter (…)En volume, la fibre permet de compenser le déclin, en valeur nous gagnons 4 à 5 %. C’est important, car nous allons pouvoir reconvertir le personnel qui travaille sur le cuivre, en le formant à la fibre.”

Quiz : Connaissez-vous vraiment les métiers du Web ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur