Emploi : l’IT n’échappe pas à la dégradation du marché

CloudGestion cloudRégulations
chomage-it-juillet-2014

Le chômage dans les métiers de l’informatique et des télécommunications a progressé au mois de juillet, avec 900 demandeurs d’emploi supplémentaires.

Les derniers chiffres de Pôle emploi et de la Dares illustrent la progression du chômage dans l’IT.

Au 31 juillet 2014, la France comptait 41 900 demandeurs d’emploi dans le métier “systèmes d’information et de télécommunication”… contre 41 000 fin juin, soit 900 inscrits de plus dans les catégories ABC (activité réduite incluse). La hausse la plus marquée concerne les sans-emploi (catégorie A), qui sont désormais 34 500, contre 33 500 fin juin.

Bien que 3900 demandeurs supplémentaires aient rejoint les catégories ABC en l’espace d’un an, le taux de chômage dans les métiers IT (8% selon la Dares) reste inférieur à la moyenne en France (10% tous secteurs confondus au sens du BIT).

Certaines fonctions sont plus touchées que d’autres. Dans la famille professionnelle “informatique et télécommunications”, le taux de chômage des employés et opérateurs de l’informatique atteint 13%, alors que les ingénieurs se rapprochent du plein emploi (5%). Néanmoins, les embauches dans la profession stabilisent. Selon l’Association pour l’emploi des cadres (Apec), 9 entreprises sur 10 actives dans la filière envisagent d’effectuer, pour le trimestre en cours, au moins un recrutement.

D’après Silicon.fr, la forte rotation du personnel (“turnover”) et la “guerre des talents” expliquent ces prévisions à haut niveau, sans pour autant justifier d’une relance de l’emploi. D’autant plus que le flux de jeunes diplômés reste, selon l’association d’informaticiens Munci, nettement supérieur au volume des créations nettes de postes.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les formations aux métiers du secteur high-tech ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur