Emploi : Viadeo passe dans les mains de la branche PA du Figaro

CloudEmploiEntrepriseFusions-acquisitionsManagement
viadeo-reprise-figaro-classifieds
0 0

Le tribunal de commerce de Paris a sélectionné Figaro Classifieds pour la reprise de Viadeo. L’acquéreur parie sur la complémentarité des services entre l’emploi et les mises en relation BtoB.

Le suspense sur le sort de Viadeo est levé : Le Figaro reprend l’activité du réseau social professionnel qui était en redressement judiciaire. La décision du tribunal de commerce de Paris vient de tomber.

Plus précisément, c’est la filiale Figaro Classifieds spécialisée dans la diffusion de petites annonces du groupe Figaro CCM Benchmark qui s’est distinguée dans la liste des prétendants.

L’offre du groupe média a été jugée la plus pertinente. Elle intègre la reprise de 78 salariés et de 20 stagiaires/alternants (sachant que l’effectif global se situerait entre 120 et 130 collaborateurs).

Dans cette nouvelle configuration, il est prévu que « le développement du réseau social professionnel sur la France et la gestion de carrière » s’appuie sur « l’expertise reconnue » de Figaro Classifieds dans les domaines du recrutement et du digital.

Les synergies devraient être assez évidentes en termes de complémentarité avec la galaxie de services pour l’emploi : Cadremploi, Keljob et ChooseYourBoss.

Figaro Classifieds affiche un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros. Sachant que cette branche, qui s’intéresse aux petites annonces pour l’emploi mais aussi à celles dans l’immobilier (avec le portail Explorimmo par exemple), réalise 80% de son business sur Internet.

Il reste encore une inconnue dans l’issue de ce dossier Viadeo : la reprise reste conditionnée à la décision de la justice américaine concernant les activités de la filiale américaine de la plateforme de relations BtoB, précise le communiqué du Figaro Classifieds.  On sera fixé sur ce point d’ici la fin de l’année, selon le groupe repreneur.

D’autres sociétés avaient déposé une option de reprise de Viadeo devant le tribunal de commerce comme Leboncoin (groupe Schibsted) ou SFAM (assurance produits high-tech).

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur