En 2008, l’Imagine Cup de Microsoft sera parisienne et verte

Cloud

L’éditeur lance son grand concours annuel à Paris. A l’international, 100 000 jeunes sont invités à participer sur le thème de l’environnement.

“Imagine Cup, c’est surtout pour les jeunes, pas uniquement pour les jeunes ingénieurs mais pour tous ceux qui se sentent la capacité de créer”, a insisté ce matin Eric Boustouller, président de Microsoft France, devant un parterre de journalistes et d’étudiants venus assister au lancement “officiel” de l’Imagine Cup 2008 dans un salon de l’Hôtel de Ville de Paris. Comme prévu, après l’Inde et la Corée du Sud, la finale de la sixième édition de ce concours technologique organisé par Microsoft (et parrainé entre autres par la mairie de Paris) sera organisée dans la capitale du 3 au 8 juillet 2008.

Autre spécificité, les projets présentés cette année devront porter sur l’environnement et contribuer à mettre le logiciel “au service du développement durable et de la protection de l’environnement”, selon Eric Boustouller. Il rappelle que le logiciel est notamment utile pour le pilotage de la consommation d’énergie, la conception de nouveaux processus industriels ou encore les simulations climatiques.

A partir de janvier, plus de 100 000 jeunes devraient concourir à l’international, selon Microsoft (2 500 se sont déjà inscrits). Une fois les projets pré-sélectionnés, ils seront 400 “leaders” à rallier Paris pour la finale.

Les trois meilleurs projets seront hébergés par Paris Développement

Neuf types de projets seront alors primés dans trois grandes familles : “projets innovants” (conception de logiciels, développement embarqué et développement de jeux vidéos, une nouvelle catégorie) “compétences techniques” (simulation, systèmes & réseaux et algorithmes) et “arts numériques” (design d’interface, court-métrage et photographie).

Coté mairie de Paris, Christian Sautter, adjoint de Bertrand Delanoë, s’est fécilité de “ce double accent sur l’innovation et le développement durable”, mettant en avant les différentes initiatives actuelles de la ville dans le domaine du numérique. Depuis 2001, Paris a, selon lui, “multiplié par huit les surfaces accordées aux incubateurs. La ville héberge également Cap Digital, un pôle dédié aux contenus numériques, et elle a noué de nombreux partenariats avec des éditeurs par l’intermédiaire de l’agence de développement économique régionale Paris Développement.

Enfin, en signe de son engagement, la mairie de Paris précise par la voix de Christian Sautter que les “trois meilleurs projets de Paris Développement pourront être hébergés et accompagnés par Paris Développement”, et ce quelle que soit leur nationalité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur