Encore des lauriers pour Apple

Cloud

C’est à nouveau la saison des prix et il va falloir s’habituer à entendre parler d’Apple par-ci, d’Apple par-là. Comme l’année dernière, la firme n’a pas pu s’empêcher de se faire remarquer au D&AD, en décrochant quatre prix, un d’or et trois d’argent. L’équipe de Jonathan Ive, le designer de la firme, doit avoir de la famille dans le jury !

D&AD, British Design and Art Direction, ne sait pas où donner de la tête quand il s’agit de récompenser les concepteurs, les designers et les créatifs pour leurs campagnes publicitaires télévisées, radiophoniques, dans la rue ou les journaux, les vidéos produites, l’identité de la marque, le marketing, la manipulation d’images, la conception graphique, architecturale ou de produits. Un coup d’oeil aux nominations de cette année et vous comprenez tout de suite qu’on ne badine pas avec ces choses-là. Faites donc un tour du côté des campagnes télé, par exemple, et vous constaterez que le jury a du pain sur la planche. Mais quand il s’agit de récompenser le secteur de l’informatique, on a beau fouiller tous les recoins des listes, il n’y a bien que Sony pour sa Playstation qui tienne la distance. Autrement, il faut remonter à l’année dernière pour retrouver Compaq dans les nominés ! Les D&AD Awards comptent 23 catégories dont certaines non représentées si aucun concurrent n’a passé le stade des nominations. Cette année, la catégorie “Ecriture pour le design” n’a vu aucun des deux participants décrocher de prix.

Apple s’est donc retrouvée seul “informaticien” dans la catégorie où elle est habituellement retenue, la conception de produits (product design) et a dû faire face à la concurrence d’Audi pour son modèle A2, d’Orange pour son Totem et d’Inflate pour un meuble d’extérieur. La firme à la Pomme avait en compétition trois de ses plus beaux produits de l’année 2000 : le G4 Cube, les haut-parleurs Pro et sa souris optique. Seule l’Audi A2 s’est vu décerner une récompense argentée, tandis que chacun des produits Apple a décroché un prix. Mais ces récompenses ne s’arrêtent pas là, puisque parmi les médaillés des 23 catégories, le jury en retient habituellement trois ou quatre pour décerner l’or. Pour 2001, Apple se trouve encore dans ce peloton de tête. Si elle avait décroché une récompense l’année dernière pour le Cinema Display (voir édition du 26 mai 2000), son écran 22 pouces, cette année c’est la souris optique qui a été retenue.

Carte blanche pour l’équipe de design d’Apple

La propension de la firme de Cupertino à présenter des produits qui gagnent doit en exaspérer plus d’un, mais il faut dire que Jonathan Ive, son directeur du design, dispose des grands moyens : Steve Jobs lui donne carte blanche pour imaginer les ordinateurs d’aujourd’hui, tandis que l’équipe d’ingénieurs pilotée par Jon Rubinstein se plie en quatre pour fournir matière à production. Les productions de la Pomme sont habituellement un travail d’équipe où l’on retrouve Bart Andre, Danny Coster, Daniele de Iuliis, Richard Howarth, Duncan Kerr, Matthew Rohrbach, Eugene Whang, Christopher Stringer, Doug Satzger, Cal Seid ou encore un certain Steve Jobs. Une belle brochette de créatifs ! Des têtes toutefois difficiles à chasser, tant leur liberté d’expression est grande et leurs résultats satisfaisants.

Pour en savoir plus :

Le site de D&AD (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur