Encore des nouveaux Celeron

Mobilité

En attendant la deuxième génération de son processeur d’entrée de gamme, Intel a présenté trois nouvelles fréquences pour le Celeron. Mais malgré des vitesses de plus en plus importantes, ces puces conservent un bus cadencé à 66 MHz, fort dommageable en terme de performances.

Depuis le début de l’année, Intel aura lancé sur le marché pas moins de six nouvelles fréquences pour ses Celeron. L’offre d’entrée de gamme du premier fondeur mondial a été complétée aujourd’hui par l’introduction des Celeron cadencés à 633, 667 et 700 MHz. Toujours basé sur un FSB (Front Side Bus) à 66 MHz, ces processeurs intègrent depuis leur dernière évolution les instructions SSE (optimisées pour la vidéo et le graphisme) et sont gravés, comme leurs grands frères les Pentium III, en 0,18 micron. En terme de prix, la version à 633 MHz est vendue par 1 000 unités à 138 dollars la pièce (940 francs HT), celle à 667 MHz à 170 dollars (1 160 francs HT) et enfin celle à 700 MHz s’échangera à 192 dollars (1 300 francs TTC). Des prix compétitifs face au Duron mais qui ne suffiront pas à combler l’écart de performance, désormais favorable à AMD.

Disponible dès maintenant, ces nouveaux Celeron sont proposés exclusivement en conditionnement FC-PGA et ne devraient pas connaître une durée de vie immense. En effet, Intel doit lancer cet été, ou au maximum à l’automne, une nouvelle génération de Celeron, dont la principale différence avec leurs prédécesseurs serait un FSB cadencé à 100 MHz, comme cela est déjà le cas avec les tout derniers Celeron pour PC portable (voir édition du 15 février 2000).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur