Énergies renouvelables : Intel prime un PC à pédales

Mobilité

L’Université de Madrid remporte le premier prix du concours organisé par Intel sur les énergies propres pour alimenter un ordinateur portable.

Pédaler pour alimenter son PC portable. C’est l’idée qu’à eu l’Université Polytechnique de Madrid pour répondre au concours lancé en avril 2007 par Intel sur le continent européen. C’est ce concept qui a été primé le 28 novembre 2007. Le défi Intel CORE (Competition On Renewable Energy) visait à “concevoir un dispositif permettant d’alimenter des PC portables à partir d’une source d’énergie durable et renouvelable“.

Et quoi de plus durable et renouvelable que l’énergie musculaire? Pour produire de l’électricité en pédalant, les universitaires espagnols ont appliqué le bon vieux principe de la dynamo, à savoir une énergie mécanique qu’un générateur transforme en énergie électrique. Certes, le dispositif est un peu encombrant. Mais il fonctionne. Il n’est d’ailleurs pas sans rappeler le XO alimenté à coup de manivelle du projet OLPC. En tout cas, son application a permis à l’université madrilène de remporter le premier prix du concours, soit une bourse de recherche de 10 000 euros.

Ont également été primés les projets italiens et néerlandais. L’Ecole polytechnique de Milan a présenté une pile à hydrogène qui se caractérise par sa durée d’utilisation et son écologisme. Productible par électrolyse à partir de l’eau, l’hydrogène est une source d’énergie inépuisable. Plus proche du projet espagnol, l’Université de Delft en Hollande a, de son côté, présenté un mécanisme de pédale à bascule, à la manière des anciennes machines à coudre. Les deux équipes recevront un PC portable haut de gamme.

Aucune velléité d’application industrielle

Les universités de Belgique, d’Allemagne, d’Irlande ont également participé au défi. En revanche, la France a brillé par son absence. L’objectif d’Intel était de “montrer qu’il y a des chose à faire [en matière de respect de l’environnement]“, selon Intel France. Si l’entreprise multiplie les initiatives écologiques, elle n’a pour l’heure, aucune velléité d’application industrielle des projets primés. Même si, on s’en doute, les idées dans le domaine sont toujours les bienvenues. D’ailleurs, l’équipe néerlandaise a élaboré des design de prototypes virtuels de son projet.

En tout cas, le concours ne visait pas spécifiquement a l’usage du Classmate, le PC économique proposé par le fondeur de Santa Clara pour les marchés émergents. Prochainement, Intel devrait poursuivre l’organisation de ses défis écologiques, en direction des serveurs cette fois.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur